Français f1075

La rime

​Il y a une rime quand on retrouve le même son à la fin de plus d’un vers. Les rimes participent donc, comme les vers, à la création d’une musicalité et d'un rythme.

 

Certes, il ne faut avoir qu’un amour en ce monde,
Un amour, rien qu’un seul, tout fantastique soit-il;
Et moi qui le recherche ainsi, noble et subtil,
Voici qu’il m’est à l’âme une entaille profonde.
- Émile Nelligan

  
On distingue généralement deux sortes de rimes :

1. Les rimes féminines
2. Les rimes masculines


Une rime féminine
se termine par un e muet alors qu'une rime masculine se termine par n'importe quel autre son.

Ma mère, que j’aime en ce portrait ancien,
Peint aux jours glorieux qu’elle était jeune fille
Le front couleur de lys et le regard qui brille,
Comme un éblouissant miroir vénitien !
- Émile Nelligan

 
À consuler :

 

Avant l’invention de l’imprimerie, la plupart des textes étaient composés en vers rimés : poèmes, histoires, pièces de théâtre, etc. Les textes étaient écrits sous cette forme parce qu’ils étaient plus faciles à mémoriser. Les vers, les rimes, les césures, les allitérations donnaient une musicalité au texte, favorisant ainsi la mémorisation. Ce sont les troubadours qui apprenaient les histoires et qui les récitaient dans les places publiques et dans les maisons. Au Moyen Âge, c’était pratiquement le seul moyen d’avoir accès à ces histoires : les textes imprimés n’existaient pas encore, les ouvrages manuscrits coûtaient très cher, sans compter que la plupart des gens ne savaient pas lire.

 

Le texte poétique

Les vidéos
Les exercices
Les références