Français f1131

Le prédicat

​​​Le prédicat est la fonction assurée par le groupe verbal. Plus précisément, le prédicat indique ce qu'on dit à propos du sujet. 


La fonction prédicat est toujours occupée par un groupe verbal.

1. Ce matin, le petit Louis joue avec son petit frère.
2. Elles veulent se rappeler ce moment.
3. Manger trois repas par jour est une habitude de vie saine.
4. Qu'il pleuve change le programme de la journée.

  • On remarque, dans ces exemples, que le prédicat sert très souvent à préciser ce que l'on dit du sujet. Dans l'exemple 1, on dit du petit Louis qu'il joue dans la cour d'école. Si on ne caractérise pas le sujet par une action, on le caractérise par un état. Dans l'exemple 3, on dit que manger trois repas par jour est une habitude de vie saine.
  • On remarque que le prédicat suit le sujet.
  • On remarque que le prédicat peut avoir une expansion (avec son petit frère, se rappeler de ce moment, une habitude de vie saine, le programme de la journée) qui peut avoir différentes fonctions.

Afin de déterminer où commence et où se termine le prédicat, il faut d'abord identifier le verbe conjugué. Pour l'identifier, on peut l'encadrer par la locution adverbiale ne...pas. Ensuite, il faut vérifier si le verbe en question peut avoir une expansion, qui aura une fonction de complément du verbe ou d'attribut du sujet.       
1. Julien et ses amis proposent des solutions concrètes au problème.
- D'abord, il faut identifier le verbe conjugué, qui est proposent puisqu'on peut dire ne proposent pas. Ensuite, on vérifie si le verbe a une expansion. Dans ce cas-ci, Le verbe est suivi d'un complément direct. Alors, le prédicat est proposent des solutions concrètes au problème

2. Ces solutions semblent efficaces.
- Dans l'exemple précédent, le verbe est semblent puisqu'on peut l'encadrer par ne...pas. Vérifions ensuite s'il est suivi d'une expansion. Dans ce cas-ci, efficaces remplit la fonction d'attribut du sujet puisque le verbe sembler est un verbe attributif.

Le prédicat de la phrase est non effaçable. S’il est effacé, la phrase n’a plus de sens et devient incorrecte sur le plan syntaxique. C'est pourquoi on dit que le prédicat est un constituant obligatoire de la phrase.

Ces phrases sont incorrectes puisqu'elles sont dépourvues d'un groupe exerçant la fonction prédicat :

1. Ce matin, le petit Louis.
2. Elles.
3. Manger trois repas par jour.
4. Qu'il pleuve.

 
À consulter :

 

La grammaire de la phrase

Les vidéos
Les exercices
Les références