Français f1163

Le point d'interrogation

Le point d'interrogation est un signe de ponctuation servant à marquer une interrogation.

 

Le point d’interrogation s’emploie dans deux cas :

1. Pour marquer la fin d'une phrase interrogative
2. Pour terminer une phrase non verbale interrogative

Le point d'interrogation à la fin d'une phrase interrogative

Quand le point d'interrogation termine une phrase interrogative, il est suivi d'une lettre majuscule.

1. Veux-tu un verre de jus? Je peux aussi t’offrir du lait.

Si la phrase interrogative est suivie d'une incise, celle-ci ne commencera pas par une lettre majuscule.

 

1. C'est votre soeur qui l'a réclamé? demanda-t-il poliment.

Le point d'interrogation à la fin d'une phrase non verbale

Quand le point d'interrogation termine une phrase non verbale, il est généralement suivi d'une lettre majuscule.

1. Pardon? Je n’ai pas bien compris.

 1. Dans un dialogue, le point d'interrogation, employé seul, exprime une ignorance ou une incrédulité. Dans ce cas, il peut être doublé ou triplé.
Exemple: « Je ne viendrai pas finalement.
-???»

2. Il est possible de mettre un point d'interrogation avant ou après un point d'exclamation lorsqu'on veut exprimer une demande de confirmation et un fort sentiment.
Exemple: Tu crois vraiment réussir?!

3. Dans un discours direct, si les paroles rapportées terminent par une question, on place le guillemet fermant après le point d'interrogation.
Exemple: Il lui a dit:«Comment allez-vous?»

4. Le point d'interrogation peut être placé après le guillemet fermant lorsque la question porte sur les propos introduisant le discours rapporté.
Exemple: Est-ce que Paul a dit: «Je reviens le 25 mai»?

La ponctuation

Les vidéos
Les exercices
Les références