Français f1167

Le point-virgule

​​​Le point-virgule est un signe de ponctuation dont la fonction se rapproche tant du point que de la virgule.

 

Le point-virgule a deux utilités :
1. Séparer des phrases étroitement liées par le sens
2. Séparer les éléments d’une énumération 

​​

​Le point-virgule est suivi d'une minuscule sauf s'il s'agit d'un nom propre, d'un titre d'oeuvre ou d'un proverbe.

Exemples:
Maryse a été engagée; Paul, malheureusement, non. 
Brigitte habite à Beauport; son frère, à Neuville. 

Séparer des phrases étroitement liées par le sens

Le point-virgule peut séparer des phrases étroitement liées en raison de ce qu'elles expriment et évite l’emploi d’un coordonnant ou d’un subordonnant.
 1. Julie a trouvé l’examen de géographie facile; Simon l’a trouvé difficile.
Dans cet exemple, le point-virgule joue le même rôle que le subordonnant tandis que

2. L'enfant chantait; le père, fatigué, dormait; la mère rêvait. 
Dans cet exemple, le point-virgule unit des énoncés logiquement associés. 

On choisit d’utiliser un point-virgule pour souligner les rapports d’opposition, d’addition, de ressemblance, etc. entre deux phrases. Le point serait tout aussi pertinent, mais on peut préférer le point-virgule qui précise de façon plus évidente le lien entre les idées.

Séparer les éléments d’une énumération 

Séparer les éléments d'une liste verticale

Le point-virgule peut faire partie de la mise en forme à respecter pour l'élaboration d’une liste verticale si les éléments sont complexes, du point de vue syntaxique, ou s'ils sont virgulés. ​

Chaque athlète doit
a) apporter son équipement:
-ses espadrilles,
-sa serviette,
-son gilet d'équipe;
b) remplir son inscription;
c) prévoir un repas froid.​

  • Cette mise en forme est très souvent utilisée dans les ordres du jour.
  • Dans​ le cas d'une énumération simple, on met des virgules​ pour séparer les éléments de la liste. 

Séparer des éléments qui se subdivisent

Le point-virgule peut servir à distinguer les différents aspects des sous-aspects qui font partie d'une même énumération. Dans ce cas, chaque aspect de l’énumération est précédé par un point-virgule alors que les termes plus spécifiques, les sous-aspects, sont séparés par des virgules.

1. Dans le règne animal, il y a des mammifères, comme le lion, la girafe, le renard; des oiseaux, comme la pie, le cardinal, le héron; des reptiles, comme le lézard, le serpent, l’alligator; des poissons, comme la truite, le saumon, le thon.

  • Dans cet exemple, chaque catégorie du règne animal constitue les aspects de l’énumération. Ensuite, chaque aspect est subdivisé en termes plus spécifiques présentant des types d'animaux. L’utilisation des deux signes de ponctuation permet alors de faire la différence entre les termes génériques et les termes spécifiques.

La ponctuation

Les vidéos
Les exercices
Les références