Français f1201

Le plus-que-parfait de l'indicatif

​​Le plus-que-parfait de l'indicatif est un temps de verbe composé qui fait partie du mode indicatif. Il sert souvent à exprimer une action qui a eu lieu avant une autre dans le passé.

La formation du plus-que-parfait

Le plus-que-parfait est formé de l'auxiliaire avoir ou être à l'imparfait de l'indicatif et du partici​pe passé du verbe à conjuguer.


​Aimer
Finir​ Aller​ Venir ​
Je (j')
avais aimé
avais fini
étais allé(e)
étais venu(e)
​Tu
​avais aimé
avais fini étais allé(e)
étais venu(e)
​Il/Elle/On
avait aimé​
avait fini
​était allé(e)
​était venu(e)
Nous​
avions aimé avions fini​ étions allé(e)s​
étions venu(e)s​
​Vous
​aviez aimé
​aviez fini étiez allé(e)s​ étiez venu(e)s
​Ils/Elles
avaient aimé​
avaient fini
étaient allé(e)s​ étaient venu(e)s

 

Selon l'auxiliaire employé, le participe passé suit des règles d'accord différentes.


L'emploi du plus-que-parfait

1. Le plus-que-parfait sert à décrire une action passée qui est arrivée avant une autre action passée.

1. Mon copain a adoré les poèmes que j'avais écrits pendant ma jeunesse.
2. Elle me demandait constamment de lui prêter les bijoux que ma mère m'avait donnés.
3. Elle devint très bouleversée quand elle constata qu'il était déjà parti.


2. Employé avec le si, le plus-que-parfait permet d'exprimer une situation du passé qui n'a pas eu lieu et qui aurait permis que l'action exprimée par le verbe au conditionnel passé se réalise

1. Si tu m'avais invité, je serais venu à ta soirée.
2. Si tu t'étais excusé, je t'aurais puni moins sévèrement. 


Le plus-que-parfait dans les récits au passé

Dans les récits au passé, le plus-que-parfait sert à exprimer des évènements qui se sont produits avant les actions principales du récit écrit au passé simple ou au passé composé. C'est en quelque sorte le passé du passé.

1. Mes yeux ne s'étaient pas encore habitués à la pénombre, mais j'avançai tout de même à l'aveugle dans le couloir.

2. J'avais soigneusement regardé autour de moi sans rien apercevoir. J'ai donc été surprise quand Victor a hurlé qu'il avait vu un fantôme. 


Plusieurs autres temps de verbes sont employés dans un récit au passé. C'est le système verbal du passé qui permet de déterminer comment les employer adéquatement.

À voir aussi

Les vidéos
Les exercices
Les références