Français f1440

La progression des informations

​​Progresser, c'est avancer en partant d'un point pour se rendre à un autre en suivant un ordre.

Les textes descriptifs peuvent être ordonnés de différentes façons :

1. Selon une progression dans le temps
2. Selon une progression dans l'espace
3. Selon une progression allant du général au particulier
4. Selon une progression allant du particulier au général 

La progression dans le temps

Dans une progression dans le temps, aussi appelée structure séquentielle quand il s'agit d'étapes à effectuer dans un ordre précis, la description est organisée en tenant compte du temps (ordre chronologique).

La structure chronologique

Quand la progression dans le temps donne lieu à une strucure chronologique, au début des paragraphes, on retrouve généralement des indices de temps (différents moments de la journée, mois, années, différentes époques et autres marqueurs de relation et organisateurs textuels exprimant le temps).

La structure séquentielle

Quand la progression dans le temps épouse une structure séquentielle, il est aussi possible de retrouver des marqueurs de relation et des organisateurs textuels annonçant une séquence (premièrement, deuxièmement, d’abord, enfin, après, ensuite, finalement, etc.). Dans ce cas, l'information sera divisée selon les étapes à effectuer dans un ordre bien précis.​

Divers genres de textes peuvent adopter une structure séquentielle : une recette de gâteau, un protocole permettant de réaliser une expérience scientifique, un guide pour fabriquer un meuble, etc.

La progression dans l'espace

Dans une progression dans l'espace, le sujet est décrit en tenant compte des lieux.

Il est possible de combiner la progression dans l'espace avec la progression allant du général au particulier (ou du particulier au général) dans le même texte descriptif. Il en est ainsi puisqu'un lieu peut couvrir un très large périmètre (un pays, une ville, etc.) comme il peut être très localisé (une maison, une chambre, etc.)

  • L'exemple se trouvant dans la section La progression allant du général au particulier (sur le volcan Pinatubo)​ illustre bien l'union de ces deux formes de progression.

La progression allant du général au particulier

Dans une progression allant du général au particulier, le sujet est d'abord décrit de façon globale. Puis, d'aspect en aspect, le champ de description se réduit.

On pourrait comparer ce type de description à celui qu'effectuerait une caméra vidéo : le film commence par un plan d'ensemble puis, au fur et à mesure qu'elle se rapproche, la caméra saisit des éléments de plus en plus particuliers.

Si on voulait décrire le volcan Pinatubo dans les Philippines en suivant cet ordre de progression, on pourrait, dans un premier temps, parler des catastrophes naturelles en général. Deuxièmement, on pourrait parler de la géographie de la ville de Manille et des causes de l’activité volcanique dans cette région. Après quoi, on pourrait traiter plus spécifiquement du volcan Pinatubo.

La progression allant du particulier au général

Dans une progression allant du particulier au général, le premier aspect est décrit très précisément. Puis, chacun des aspects suivants est de plus en plus général.

C'est le principe de la caméra vidéo qui s'éloigne lentement de son objectif particulier pour saisir des images de plus en plus larges.

Si on cherche à décrire la migration saisonnière des monarques vers le Mexique, on pourrait d’abord parler de l’envolée proprement dite et de l’ampleur du voyage entrepris. On pourrait ensuite élaborer quant à l’adaptation au milieu du monarque et, finalement, parler de l’insertion de cette migration dans le cycle de vie du papillon.

 

Le texte descriptif

Les vidéos
Les exercices
Les références