Français f1534

Les accords régis par le complément direct du verbe

​Le complément direct du verbe va être un donneur d’accord dans certains cas seulement.
Lorsque le complément direct du verbe est donneur, il donne son genre et son nombre au participe passé.

Cet accord ne se produit que lorsque :

1. Le participe passé est employé avec l'auxiliaire avoir
2. Le verbe composé contenant l'auxiliaire avoir et le participe passé donne lieu à un complément direct du verbe
3. Le complément direct est placé avant le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir

Le complément direct répond à la question composée d'abord du sujet de l'auxiliaire, du verbe auxiliaire, du participe passé et, finalement, de qui ou quoi.

1. Bruno a mangé toutes les pommes que sa mère avait achetées.

  • Dans cet exemple, il y a un p​​​​​​​remier participe passé employé avec l’auxiliaire avoir (mangé). Il ne s’accorde pas puisque le CD (toutes les pommes) se trouve après le participe passé.

    - Bruno a mangé quoi ? toutes les pommes; cette réponse est placée après mangé, le participe passé reste invariable : mangé.

  • Par c​ontre, le deuxième participe passé employé avec l’auxiliaire avoir (achetées) reçoit le genre et le nombre du CD que qui est féminin pluriel puisqu'il remplace toutes les pommes, qui est placé avant le participe passé.

    - Sa mère avait acheté quoi ? toutes les pommes; cette réponse est placée avant acheté, le participe passé s'accorde : achetées.

Le complément direct peut aussi donner son genre et son nombre à l’attribut du complément direct.


L'attribut du complément direct
est une caractéristique donnée au complément direct du verbe attributif.
1. Maxime a trouvé l’exposition impressionnante.

Les vidéos
Les exercices
Les références