Français f1571

Les accents et le tréma

La nouvelle orthographe et la disparition de l'accent circonflexe

Avec la nouvelle orthographe, l’accent circonflexe (^) disparait sur les lettres i et u.

1.maitriser, disparaitre, entrainer, flute, traitre, etc.

Exceptions

Il faut conserver l’accent circonflexe dans deux cas.

1. On doit conserver l'accent circonflexe dans les formes verbales du passé simple ET du subjonctif passé.

1. il eût
2. nous vîmes
3. qu’il partît

2. On doit conserver l’accent circonflexe lorsqu’il sert à faire la distinction entre deux mots homonymes.

1.mûr, , sûr, etc.pour ne pas confondre avec mur, du, sur, etc.​
2.jeûnepour ne pas confondre avec jeune
3. verbe croitre, par exemple à la troisième personne du singulier de l’indicatif présent: il croîtpour ne pas confondre avec le verbe croire, au même temps et à la même personne: il croit

Le déplacement du tréma

Avec la nouvelle orthographe, le tréma (¨) est déplacé sur la lettre u lorsqu’elle est un son distinct. Cette modification s’applique surtout pour les suites de lettres güe et güi.

Dans l'ancienne orthographe, le tréma suit la lettre prononcée.

1. Aiguë devient aigüe.
Le tréma est déplacé sur la lettre qu'on entend: le u.

2. Ambiguïté devient ambigüité.
Le tréma est déplacé sur la lettre qu'on entend: le u.

L’accentuation des mots empruntés

Avec la nouvelle orthographe, les mots empruntés suivent la règle des mots français et prennent des accents là où la prononciation l’exige.

Dans l'ancienne orthographe, plusieurs mots empruntés sont dépourvus d'accent.

1. Revolver devient révolver.
2. Vade-mecum devient vadémécum.

Il existe d'autres règles reliées à la nouvelle orthographe.

Les vidéos
Les exercices
Les références