Histoire h1058

Aujourd'hui, la mondialisation (notions avancées)

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Les notions abordées dans cette fiche dépassent celles qui sont vues au secondaire. Il s'agit ici d'un complément pour ceux qui sont curieux d'en savoir plus.

Économie 

La mon​dialisation apporte la mondialisation de l'économie. Aujourd'hui, le commerce se fait à l'échelle planétaire, c'est-à-dire entre tous les pays. L'ensemble des ressources peut circuler librement. Ce que l'on consomme aujourd'hui au Québec ne vient évidemment pas seulement du Canada ou même de l'Amérique.

Cette nouvelle économie-monde permet donc aux différentes compagnies d'aller chercher leurs matières premières, de les transformer et aussi de les vendre n'importe où dans le monde. Les frontières des pays sont beaucoup plus perméables, moins restrictives qu'auparavant.

La principale raison de cette délocalisation est que les compagnies veulent être plus compétitives et bénéficier de coûts de production moins élevés. Elles profitent alors de certains avantages que leur procurent certains pays, certaines régions du monde (absence de normes environnementales, salaires très bas, personnel qualifié, ressources naturelles à prix réduit, position géographique avantageuse, etc.).


Une compagnie américaine peut s'approvisionner en Amérique du Sud, avoir des usines de transformation en Asie et vendre ses produits en Europe.

Un des aspects négatifs de la mondialisation souvent soulevé est que ce sont les plus riches qui s'en trouvent enrichis, alors que les plus pauvres s'appauvrissent encore plus. Les entreprises des pays riches exploitent les pays plus pauvres et possèdent le contrôle des échanges. Une multinationale qui possède des usines à l'étranger enrichit le pays d'où elle est originaire et non les pays où se trouvent ses usines et ses travailleurs.

Culture

La mondialisation a également des impacts sur le plan culturel. Avec la mondialisation de l'économie et le développement de technologies de communication, une culture mondiale semble émerger. Partout dans le monde, les gens portent les mêmes vêtements, mangent aux mêmes restaurants, écoutent les mêmes films et la même musique. Une culture s'impose et tend à dominer les autres : la culture américaine. Cette situation soulève de nombreuses inquiétudes à travers le monde. Selon l'UNESCO, plus de 3000 langues risquent de disparaître d'ici la fin du 21e siècle.

Plusieurs pays adoptent des mesures pour protéger leur culture.

Au Québec, la Charte de la langue française, ou Lo​​​​i 101, fait du français la langue officielle. Par conséquent, elle doit être utilisée dans tous les domaines de façon prioritaire. Cette mesure a pour but de protéger le statut du français dans une Amérique du Nord anglophone.

L'«Empire américain»

Les États-Unis forment un pays très puissant qui a beaucoup d'influence sur le reste de la planète. La langue anglaise, par exemple, constitue la langue la plus utilisée dans le commerce et les échanges internationaux. Sur Internet également, l'anglais domine largement sur les autres langues.

La culture américaine, spécifiquement celle des États-Unis, est présente un peu partout dans le monde, véhiculée notamment par le cinéma, la musique et les grandes multinationales américaines (Wal-Mart, McDonald's, Gap, etc.). Voici quelques faits intéressants sur la domination culturelle des États-Unis :

  • En 2005, plus de 70% du chiffre d'affaires des cinémas européens provenait des films d'Hollywood;
  • En 2006, sur les 100 plus grandes multinationales, 21 sont américaines;
  • En 2009, on retrouve plus de 32 158 restaurants McDonald's à travers le monde;
  • Sur les 5 chanteurs qui ont vendu le plus de disques à l'échelle mondiale, 4 sont Américains.


Les plus grandes multinationales

Les vidéos
Les exercices
Les références