Histoire h1132

Les Incas (notions avancées)

Les notions abordées dans cette fiche dépassent celles qui sont vues au secondaire. Il s'agit ici d'un complément pour ceux qui sont curieux d'en savoir plus.

Les caractéristiques du territoire occupé par les Incas

Les Incas vivent en Amérique du Sud sur la côte ouest du continent. L’immense territoire qu’ils habitent longe l’océan Pacifique. En partant de l’ouest vers l’est, le territoire se compose d’une plaine désertique, d’une chaîne de montagnes et d’une autre plaine pourvue d'une importante végétation. La chaîne de montagnes se nomme cordillère des Andes. Évidemment, le climat, la végétation et les types d’animaux qu'on y trouve changent selon chacune des régions. Les vallées entre les montagnes sont des endroits fertiles.
 

La cordillère des Andes est la partie colorée en jaune plus foncé, à gauche du continent.
 

  Chaîne de montagnes

Côte Forêt tropicale
Milieu de vieLa cordillère des Andes est formée de hauts sommets, de vallées et de plateaux.Plaine bordée par l’océan Pacifique (à l’ouest de la cordillère)Plaine à l’intérieur du continent (à l’est de la cordillère)
ClimatPlus on monte en altitude (vers le sommet des montagnes), plus il fait froid.Désert : très sec
Chaud le jour, froid la nuit
Tropical : chaud et humide (beaucoup de pluie)
Types d’animaux présents sur le territoire
Mammifères et oiseaux
Reptiles, oiseaux et plusieurs animaux marins dans l’océanPlusieurs espèces variées de mammifères, de reptiles et d’oiseaux
Type de végétationDe moins en moins présente en altitudeDe rares plantes comme les cactusTrès abondante, luxuriante

Plusieurs lacs et rivières se trouvent sur le territoire des Incas. Parmi les quelques cours d’eau importants, il y a le fleuve Bio Bio, le fleuve Amazone et l’océan Pacifique. Plusieurs lacs importants en Amérique du Sud se trouvent dans la cordillère des Andes, dont le lac Titicaca.

 
Le lac Titicaca est le plus haut lac du monde.

Le territoire habité par les Incas est riche en métaux (or, argent, cuivre). Le peuple inca utilise cette richesse pour fabriquer des outils, des bijoux ou pour décorer les bâtiments et les vêtements.

La structure politique et sociale chez les Incas

Vers 1500, il y avait environ 10 millions d’Incas. À cette époque, c'est le travail ou l’occupation des gens qui détermine leur pouvoir dans la société et l’endroit où ils habitent. En effet, dans la société inca, les personnes ont différents pouvoirs selon leur occupation et c'est pourquoi on dit qu'elles vivent dans une hiérarchie.

Voici les différentes classes, en partant de la classe la plus puissante à la moins puissante :

  • Le chef de tous les Incas, nommé le Sapa Inca, est un empereur qui demeure dans un palais dans la capitale appelée Cuzco. C’est lui qui détient les plus grands pouvoirs. Il doit toutefois s’assurer que l'ensemble de la population mange suffisamment et qu'elle a de quoi se vêtir et se loger.
  • Ensuite, il y a les nobles. Ce sont des membres de la famille d’une personne qui a déjà été un empereur. Ils sont aussi puissants, mais leurs pouvoirs sont moins importants que ceux de l’empereur. Les nobles peuvent vivre dans la capitale ou dans d’autres grandes villes. Ces villes sont habituellement bien protégées.
  • Les dirigeants des quatre grandes régions (nord, sud, est, ouest) de l’empire s’appellent les apus.
  • Les gouverneurs des provinces, les prêtres et les chefs d’armée font partie de la même classe sociale.
  • Les chefs des ayllus (un ayllu est une communauté qui rassemble des gens ayant un ancêtre commun) sont responsables du bien-être de leur population.
  • Les plus nombreux sont ceux qui ne sont pas dirigeants. Ils forment le peuple. Ils n’ont aucun pouvoir. Ils pratiquent surtout l’agriculture, mais ils peuvent aussi être pêcheurs, artisans, bergers, etc. Le résultat de leur travail (nourriture, vêtements, etc.) est destiné à toutes les familles. Ils doivent aussi participer à la construction des bâtiments publics, des ponts, des routes, etc.

Distribution des rôles dans les familles

Femmes : tâches domestiques (cuisine, tissage de la laine, confection de vêtements, contenants en terre cuite), éducation des enfants, travaux agricoles.

Hommes : travaux agricoles, élevage, travail des métaux, tissage, construction et travaux pour l’empire (appelés corvées).

Mode de vie chez les Incas

Le peuple inca est sédentaire, c’est-à-dire qu'il demeure très longtemps ou toujours au même endroit. La population vit dans des petites maisons qui ont la forme d’un prisme rectangulaire surmonté d’un prisme triangulaire qui sert de toit. Les murs sont en pierre ou en brique d’argile et les toits, en paille. Il n’y a qu’une seule pièce à l’intérieur. La maison a une fenêtre, un four et peu ou pas de meubles. Une seule famille y vit. Ces maisons sont situées dans des villages, mais il existe aussi de grandes villes dans la société inca.
 
Le maïs et la pomme de terre sont les aliments de base des Incas. Ils mangent aussi du quinoa (une plante dont les grains ressemblent au riz), quelques légumes (comme le piment), un peu de viande (lama, oiseau) et du poisson. Dans les régions où la terre est fertile, ils cultivent des courges, des haricots, des tomates et des avocats.
 

Une maison inca
 
Les hommes et les femmes portent des tuniques de laine. Les tuniques du peuple sont blanches. Les femmes ajoutent une ceinture à la taille. Si les Incas portent des chaussures, ce sont des sandales de cuir. S’il fait froid, ils portent des ponchos ou une cape. Les personnes ayant différents pouvoirs politiques ont des vêtements colorés, décorés de plumes et de coquillages. Les hommes puissants sont les seuls à porter des bijoux. Certains se couvrent la tête avec des chapeaux, des coiffes, des bonnets ou des bandeaux. Les femmes ne portent qu'une épingle à leur chevelure.

Les sciences et technologies des Incas

  • Élevage : les Incas élèvent des lamas pour transporter le matériel et des alpagas pour prélever leur laine afin de confectionner des vêtements.
  • Culture en terrasses : les Incas découpent les pentes d’une montagne en escalier. Chaque marche devient un espace où il est possible de cultiver. Pour éviter qu'elles ne sécroulent, les marches sont solidifiées avec des murs de pierres.
    Exemple de la culture en terrasses

  • Travail de la terre : les Incas connaissent l’importance de creuser et retourner la terre pour avoir de meilleures récoltes. Ils utilisent aussi des engrais comme les excréments d’oiseaux ou de lamas. Pour faciliter la plantation, ils font des trous dans la terre à l’aide d’un instrument appelé taccla.
  • Aqueduc : les Incas construisent des installations pour retenir (des barrages), conserver (des réservoirs) ou déplacer l’eau (des canaux). De cette façon, ils peuvent déplacer l’eau et l’utiliser là où la population en a besoin.
  • Routes et ponts suspendus : pour faciliter les déplacements entre les villes, les Incas construisent des routes avec des pierres plates. Pour éviter de faire des détours quand ils rencontrent des rivières et des crevasses, ils construisent aussi des ponts suspendus faits de cordes tressées.
  • Construction : les Incas ont développé des outils pour couper les pierres, même celles qui sont très dures comme le granit. Ils peuvent donc les utiliser pour leurs constructions. Ils réussissent à déplacer de grosses pierres en les faisant rouler sur plusieurs troncs d’arbres. Les espaces entre les pierres qui forment le mur d’un bâtiment sont remplis d’un mélange de boue qu’on appelle du mortier. Cette technique empêche l’eau et le vent d’entrer dans la maison.
  • Orfèvrerie : les Incas travaillent le métal en le faisant fondre. Ainsi, les artisans fabriquent des bijoux, des outils; confectionnent des statuettes religieuses ou décorent les temples et les palais.
  • Messagers : la société inca peut véhiculer des informations sur une grande distance sans avoir à se déplacer en ayant recours à un messager. C’est un homme dont la fonction principale est de parcourir l’empire pour transmettre un message. Il ne donne pas de lettre, mais dit le message de vive voix. Les Incas n'écrivent pas. Lorsqu'ils veulent envoyer un message, ils peuvent aussi utiliser le kipu : petites laines colorées et nouées entre elles dont la grosseur et la longueur varient. La combinaison des noeuds, des couleurs et des tailles de la laine forme le message.


Un kipu

Les croyances chez les Incas

Les Incas croient en plusieurs dieux. Le plus important s’appelle Viracocha. En plus du dieu solaire (Inti), il y a un dieu pour les êtres vivants, les étoiles, la mer, etc. Les Incas construisent des temples pour leurs dieux. Ils participent aussi à des cérémonies, entre autres, pour avoir de bonnes récoltes.
 
Les prêtres assurent le lien entre les dieux et la population. Ils organisent aussi les évènements religieux. Le chef des prêtres est le grand prêtre du Soleil. Il fait habituellement partie de la famille de l’empereur.

Les vidéos
Les exercices
Les références