Histoire h1194

La modernisation de l'Algérie à partir de 1962

L'Algérie, colonie française à partir de 1830, obtient son indépendance en 1962. À partir de ce moment, le pays se transforme : le gouvernement met en place plusieurs mesures de nature économique, sociale et politique.


L'Algérie (cliquer pour agrandir)
Source du fond de carte

L'Algérie, colonie française (1830-1962)

En 1830, à la suite d'incidents diplomatiques entre la France et la régence d'Alger (nord de l'Algérie actuelle faisant à ce moment partie de l'Empire ottoman), la France décide de prendre la ville d'Alger. L'armée française débarque alors à Sidi-Ferruch le 14 juin 1830. Alger capitule moins d'un mois plus tard, le 5 juillet. C'est le début de la conquête française en Algérie.


Le débarquement de Sidi-Ferruch (cliquer pour agrandir)
Source

L'Algérie est une colonie française composée majoritairement d'Arabes. Bien que minoritaires, les Français qui s'y établissent ont accès aux meilleures terres et contrôlent autant l'administration que la politique algériennes. De plus, la langue officielle est le français. Les Arabes ne sont pas considérés de la même façon que les Français et n'ont pas les mêmes droits. La grande majorité d'entre eux est pauvre et n'est pas éduquée, faute d'accès à l'éducation.

Au début du 20e siècle, plusieurs Algériens s'organisent dans un mouvement nationaliste pour changer la situation et exigent davantage de droits. Malgré quelques gains dans les années 1940, la situation est telle que le mouvement milite pour la fin de la présence française et l'indépendance de l'Algérie. La France désirant conserver sa colonie, les tensions s'amplifient entre la population et les autorités coloniales. Certains nationalistes décident d'avoir recours aux armes pour réaliser l'indépendance. Le FLN (Front de libération nationale) reçoit beaucoup d'appuis d'Algériens qui souhaitent la fin de la domination française. C'est dans ce contexte que se déroule la guerre d'Algérie. Suite, à ce conflit, l'Algérie obtient son indépendance en 1962.

La guerre d'Algérie

La modernisation de l'Algérie à partir de 1962

Le premier gouvernement de l'Algérie indépendante est dirigé par le FLN. Le pays entre alors dans une période de modernisation alors que plusieurs mesures sont mises en place.

Afin de remédier à l'analphabétisme de la majorité de la population, le gouvernement cherche à développer le système d'éducation. Le FLN s'inspire du socialisme pour ses politiques, notamment sa politique économique. 

L'analphabétisme signifie le fait d'être incapable de lire et d'écrire.

Il procède à la nationalisation des terres ainsi que de nombreuses industries, appartenant dans le passé aux Français. Le pétrole, le gaz naturel et les moyens de transport seront eux aussi nationalisés. Toutefois, l'Algérie ne peut se relever de sa fâcheuse position et a encore besoin d'aide de la France. Les réformes et mesures adoptées ont peu d'impact à court terme. La modernisation du pays va s'accélérer sous le gouvernement d'Houari Boumédiène entre 1965 et 1978.

Le verbe nationaliser signifie transférer à la collectivité (la population) la propriété d'un bien, d'une compagnie, d'un moyen de production.

Par exemple, le Québec a nationalisé l'électricité dans les années 1960. L'unique compagnie qui s'occupe de la production électrique québécoise est Hydro-Québec, une société d'État.

La présidence d'Houari Boumédiène (1965-1978)

Houari Boumédiène, d'abord ministre de la Défense dans le gouvernement du FLN à partir de 1962, est porté au pouvoir à la suite d'un coup d'État en 1965. Boumédiène travaille pour industrialiser l'Algérie, majoritairement agricole à l'époque. L'argent provenant du pétrole maintenant nationalisé sert à l'industrialisation et à la modernisation du pays.


Houari Boumédiène (cliquer pour agrandir)
Source

Son gouvernement contribue à l'affirmation de la nation algérienne. Il fait la promotion de l'islam et de la langue arabe, à laquelle il donne le statut de langue officielle. L'arabe remplace alors le français, symbole de la période de domination française.

D'autres mesures sont adoptées dans les années 1970, comme la proclamation de l'égalité entre les hommes et les femmes ainsi que l'éducation obligatoire pour tous.

Après la mort du président Boumédiène en 1978, l'Algérie connaît certains problèmes. Les revenus du pétrole dans les années 1980 diminuent par rapport aux années antérieures, ce qui entraîne une crise économique. Un climat de tensions et d'inquiétude est présent à l'intérieur du pays, causé notamment par la montée de groupes musulmans conservateurs et les affrontements entre ces derniers et l'armée algérienne.

Les vidéos
Les exercices
Les références