Histoire h1282

Sources historiques de première et de seconde main

Organisation des sources historiques

Lorsque l’on parle de source historique, il s'agit d'un document ou artefact que l’on utilise pour étudier l’histoire.

On retrouve divers types de documents historiques :

  • Les documents archéologiques (armes, outils, bijoux, ossements, vaisselle, etc.)
  • Les documents écrits (journaux, livres, inscription, édit, etc.)
  • Les documents iconographiques (gravures, statuts, portraits, dessins, caricatures, etc.)
  • Les documents audiovisuels (enregistrement d'une entrevue sur cassette, reportage, documentaire, etc.)

Bien qu'il existe plusieurs types de documents, on considère les sources écrites comme étant les plus révélatrices du passé. Afin de délimiter l'Histoire de la Préhistoire, on se base par convention sur l'invention de l'écriture qui représente le début de l'Histoire. Les documents et les objets conservés depuis l’invention de l’écriture sont très nombreux. Ils sont entreposés dans des musées, dans des bibliothèques et dans des universités partout dans le monde. Ces documents aident les historiens et les chercheurs à comprendre comment les gens du passé vivaient, comment les sociétés et les civilisations fonctionnaient.

Source de première main

De ces nombreux documents, on distingue deux classes : ceux qui sont qualifiés de source de première main (aussi appelée source primaire) et ceux appelés source de seconde main (aussi appelée source secondaire). Une source de première main est un document qui a été créé au moment de l’évènement que l’on veut étudier ou peu après.

Une page de journal bien conservée datant de la Seconde Guerre mondiale trouvée aux archives de la bibliothèque serait considérée comme une source primaire pour une étude pourtant sur ce sujet. Cette page de journal est une source de première main.
On peut habituellement reconnaître une source de première main lorsque la personne qui écrit ou qui créé le document (journal, livre, etc.) est un témoin direct de la scène ou de l’événement. La date de publication des documents peut nous donner de bons indices en ce sens.

Le journaliste en 1940 ayant écrit l'article trouvé au sujet de la Seconde Guerre mondiale était un témoin direct de la guerre. Il décrivait ce qu’il voyait. Ou encore, un journal de voyage écrit par un missionnaire jésuite nous en apprendrait beaucoup sur les débuts de la colonie en Nouvelle-France.
Voici quelques sources de première main :

  • Les journaux, les magazines;
  • Les lettres, les correspondances;
  • Les photographies;
  • Les films et vidéos;
  • Les œuvres d’art (livres, sculptures ou peintures) dépeignant directement les évènements;
  • Les enregistrements sonores originaux.


Carte originale de l’Afrique de l’Ouest, tracée par le Père le Roy en 1888 (cliquer pour agrandir)

Source de seconde main

Une source de seconde main, ou source secondaire, est un document qui analyse les sources de première main. On retrouve dans cette catégorie les écrits des historiens ou des chercheurs qui analysent ou qui commentent les journaux, les lettres ou des œuvres d’art.

Pour compléter l'article de journal de 1940 parlant de la Seconde Guerre mondiale, je peux rechercher à la bibliothèque des manuels d’histoire, écrits par des historiens qui ne voyaient pas directement la guerre ou les événements, mais qui les rapportent et en font l'analyse.
Ces historiens n’étaient peut-être pas présents lors de la Seconde Guerre mondiale, mais ils ont rapporté dans leurs manuels ce que le journaliste a vu en 1940. Un manuel d’histoire est donc une source de seconde main.

Voici quelques sources de seconde main :

  • Les manuels d’histoire;
  • Les biographies;
  • Les reportages, les films racontant une partie de l’histoire;
  • Les œuvres d’art de notre époque dépeignant ou racontant une partie de l’histoire.


Manuel d’histoire utilisé par des élèves du Québec en 2007. Auteurs : A.Dalongeville, C-A Bachand, P.Poirier

Analyse de documents historiques

En définitive, l'abondance de documents historiques et de sources différentes requiert que nous prêtions une attention particulière lorsque nous procédons à l'analyse un document. On peut s’aider en se posant les questions suivantes : Qui? Quand? Quoi? Pourquoi? Où? Comment?  (3QPOC). On vérifie ensuite s’ils appartiennent à la source de première main ou à la source de seconde main :

Première main :

  • Le document a été créé au moment de l’événement ou peu après;
  • Le document a été créé par quelqu’un qui a vu l’événement ou a vécu dans cette période précise (témoin direct);
  • Le document est rare aujourd’hui.

Seconde main :

  • Le document a été créé bien après l’événement;
  • Le document utilise des exemples d’une source de première main;
  • Le document énonce une opinion sur des événements passés.
Les vidéos
Les exercices
Les références