Histoire h1362

La remise en cause du rôle de l'État québécois aujourd'hui

Interventionnisme vs non-interventionnisme

Aujourd'hui, les mentalités et la société sont très différentes de celles des années 1930 et de la Révolution tranquille des années 1960. À ce moment, l'interventionnisme de l'État était clair et populaire. Aujourd'hui, l'interventionnisme de l'État est remise en question.

L'interventionnisme signifie que l'État prend en charge certains domaines de la vie collective.

Le non-interventionnisme est plutôt un désengagement de l'État où dominent la loi des marchés et celle de la libre entreprise.

Aujourd'hui, l'intervention de l'État est concrète :

  • Offre de services gratuits à la population (santé, éducation);
  • soutient financier dans certains domaines (la culture par exemple);
  • investissements pour le développement économique (subventions aux entreprises, à certains grands projets).

L'argent du gouvernement servant à ces interventions ou mesures provient de plusieurs sources, telles que les impôts et les taxes ou encore les revenus engendrés par les sociétés d'État, comme la Caisse de dépôt et placement du Québec ou la Société des alcools du Québec (SAQ).

Le rôle de l'État remis en cause

Depuis les années 1980, plusieurs demandent que l'État se retire et laisse les lois du marché et de la libre entreprise dominer. Voici quelques mesures qui iraient en ce sens :

  • Diminution des taxes;
  • libre-échange;
  • coupures dans l'appareil de l'État : diminuer le nombre de fonctionnaires, diminuer le budget de certains services gouvernementaux;
  • privatisation de certains services ou de certaines sociétés.
Les vidéos
Les exercices
Les références