Histoire h1369

Les premiers contacts entre Amérindiens et Européens (notions avancées)

Les notions abordées dans cette fiche dépassent celles qui sont vues au secondaire. Il s'agit ici d'un complément pour ceux qui sont curieux d'en savoir plus.

Présence des Européens

Amérindiens et Européens se rencontrent pour la première fois au début du 16e siècle. À cette époque, des pêcheurs européens sont présents près des côtes de l'est de l'Amérique du Nord. Des pêcheurs basques, normands et bretons viennent tirer profit des Grands Bancs de Terre-Neuve, riches en poisson.

Pour rapporter leurs prises en Europe, ces pêcheurs doivent au préalable s'assurer de le conserver. Pour ce faire, ils procèdent de deux façons :

  • La «pêche verte», qui consiste à saler la morue;
  • la «pêche sèche», qui consiste à faire sécher le poisson au soleil.

Premiers contacts

C'est en se rendant sur la terre ferme pour faire sécher leur poisson qu'ils vont établir les premiers contacts avec les Amérindiens. À la suite de ces contacts naîtront des rapports commerciaux.


Partie de la carte L’Amérique divisée selon l’étendue de ses principales parties,1698. On peut y voir les deux procédés pour la conservation du poisson (cliquer pour agrandir)
Bibliothèque et Archives Canada, n0026825

Les Européens et les Amérindiens s'échangent plusieurs produits selon leurs besoins. Les Européens obtiennent des fourrures (servant notamment à confectionner des chapeaux en feutre) et donnent en échange aux Amérindiens divers objets, comme des chaudrons, des couteaux, des haches, des perles, des vêtements, etc.

Effets sur les Autochtones

Ces échanges ont un impact sur les sociétés et les territoires amérindiens. Ces contacts modifient le mode de vie des Amérindiens, alors que certains d'entre eux développent une sorte de dépendance face aux produits européens. Certaines nations vont modifier leurs habitudes de chasse pour obtenir plus de fourrures, lesquelles leur permettent d'obtenir des produits européens. Par conséquent, les animaux à fourrures, dont le castor, sont de plus en plus chassés.

Les produits européens entrent également à l'intérieur des réseaux d'échange amérindiens.

 

La fondation de la Nouvelle-France - Les relations avec les Autochtones

Les vidéos
Les exercices
Les références