Histoire h1370

Organisation du commerce des fourrures durant le régime français (notions avancées)

Les notions abordées dans cette fiche dépassent celles qui sont vues au secondaire. Il s'agit d'un complément pour ceux qui sont curieux d'en savoir plus.

À la suite des premiers contacts entre Européens et Amérindiens au début du 16e siècle, les marchands français mettent sur pied un système d'échanges pour exploiter les fourrures.

Les Amérindiens approvisionnent les Français en fourrures en échange de plusieurs produits européens. Ils jouent un rôle de premier plan, puisque l'approvisionnement en fourrures dépend d'eux. Par conséquent, il est primordial pour les Européens d'entretenir de bonnes relations avec eux et de former des alliances. C'est ce qu'ils feront à partir du début des années 1600.

Le commerce des fourrures s'organise autour de nombreux postes de traite, lieux où se rencontrent Européens et Amérindiens pour faire du troc. Ils sont habituellement construits près de cours d'eau, principales voies de transport utilisées à l'époque entre autres par les Amérindiens. Ces derniers chassent les animaux à fourrure et en obtiennent d'autres nations plus éloignées, puis les échangent aux Français dans les postes de traite.


La chaîne d'exploitation dans le commerce des fourrures (cliquer pour agrandir)
Source

Par la suite, les peaux sont envoyées en France où elles sont utilisées notamment pour la confection de chapeaux en feutre.


Des chapeaux faits à partir du sous-poil de castor (cliquer pour agrandir)
Bibliothèque et Archives Canada, C-017338

Le commerce des fourrures est très important puisqu'il représente le principal produit d'exportation de la colonie.

Les vidéos
Les exercices
Les références