Histoire h1371

Effets du commerce des fourrures sur la société et le territoire (notions avancées)

Les notions abordées dans cette fiche dépassent celles qui sont vues au secondaire. Il s'agit d'un complément pour ceux qui sont curieux d'en savoir plus.

Effets sur les groupes amérindiens

Le commerce qu'entretiennent les Français et les Amérindiens (notamment les Hurons) amène ces peuples à créer des alliances politiques et militaires entre eux. Les Français participent donc à certaines campagnes militaires aux côtés de nations amérindiennes pour les aider à combattre leurs ennemis.

Le commerce des fourrures fait entrer beaucoup de produits européens sur le territoire. En effet, les Européens fournissent divers objets en échange de fourrures convoitées. Les Amérindiens délaissent petit à petit leurs outils, leurs armes et leurs vêtements pour adopter ceux des Européens. Et plusieurs deviennent dépendants des produits européens.

Effets sur la colonie française

Le commerce des fourrures a plusieurs impacts sur la Nouvelle-France. Parce qu'il repose surtout sur les Amérindiens et ne demande pas beaucoup de main-d'oeuvre, le peuplement n'est pas encouragé. De plus, l'exploitation des fourrures pousse la colonie à prendre beaucoup d'expansion territoriale.

Le territoire de la Nouvelle-France est donc très grand et peu peuplé.


Territoire de la Nouvelle-France vers 1713 (cliquer pour agrandir)

Le commerce des fourrures crée également des rivalités entre divers acteurs : les Français, les Amérindiens et les Anglais. Plusieurs guerres éclatent entre les colonies française et anglaise, mais aussi entre diverses nations amérindiennes (entre Hurons et Iroquois par exemple). Chacun essaie de contrôler ce commerce pour augmenter sa puissance.

Les vidéos
Les exercices
Les références