Histoire h1398

Le coopératisme

Le coopératisme est une idéologie qui soutient que l'on peut atténuer les inégalités sociales en mettant sur pied des coopératives. Une coopérative est une association qui partage les ressources et qui répartit les surplus (profits) entre tous les membres.


Le monde agricole se développe grandement au début des années 1900. Toutefois, les nouvelles technologies agricoles sont coûteuses et il est difficile pour les agriculteurs d'emprunter de l'argent. Ils se regroupent alors, ce qui leur permet d'unir leurs capitaux et de partager des ressources, matérielles ou autres. Ils fondent des sociétés coopératives où chaque individu membre bénéficie de l'apport de toute la coopérative.

Le gouvernement encadre le développement de ces coopératives en votant la Loi concernant les syndicats coopératifs en 1906.

Les Caisses populaires Desjardins, fondées par Alphonse et Dorimène Desjardins en 1900, sont un exemple de coopérative financière.

h1398i1.jpg
Alphonse Desjardins, cofondateur des Caisses populaires Desjardins
Source

Pour résoudre les problèmes des agriculteurs et défendre leurs intérêts communs, L'Union catholique des cultivateurs (UCC) est fondée en 1924. L'union travaille entre autres à l'électrification rurale. Elle accorde également des prêts aux agriculteurs. L'UCC devient L'Union des producteurs agricoles (UPA) en 1972.

Pour plusieurs, le coopératisme est la meilleure façon pour permettre aux Canadiens français de prendre en main leur économie. C'est le cas de l'économiste Esdras Minville. Aussi, plusieurs journaux font la promotion du coopératisme, comme Le Coopérateur agricole, créé en 1948.

Les vidéos
Les exercices
Les références