Histoire h1426

L'évolution de l'Empire romain dans le temps

Ligne du temps de la romanisation

h1426-5.png

Les débuts de Rome

Rome n'est pas devenue un puissant empire du jour au lendemain. Il a fallu plusieurs centaines d'années pour que la petite ville prenne possession de tout le territoire entourant la mer Méditérranée.

La ville de Rome est fondée en 753 av. J.-C.. Au départ, ce n'est qu'une petite cité située à proximité d'un fleuve, le Tibre, sur la péninsule italienne.

h1426 - 2.png

Cliquer ci-dessous pour connaître la légende de la fondation de Rome

h1426-3.jpg
Source
​Selon la légende, des frères jumeaux nommés Remus et Romulus, abandonnés à la naissance, sont sauvés par une louve qui les protège et les allaite jusqu’à la venue d’un berger qui les adopte. À l’âge adulte, les deux frères décidèrent de fonder leur ville (753 av. J.-C.) en fusionnant les quelques villages de la vallée du Tibre. Lors d’une violente dispute pour savoir qui des jumeaux contrôlera la ville, Romulus tue son frère. Romulus donnera ainsi son nom à la ville de Rome. 

Millitairement, Rome prend le contrôle de tout le territoire italien. En 146 av. J.-C., la cité étend sa domination en Afrique du Nord en éliminant, lors des guerres puniques, la cité de Carthage. Il faut ensuite 400 années à Rome pour atteindre les limites maximales de son territoire, au 2e siècle.


h1426-9.JPG
Carte démontrant les conquêtes territoriales de Rome de sa fondation à son expansion maximale.

Source

De monarchie à empire

Rome n'a pas toujours été un empire. À ses débuts, c'est une monarchie comme on en retrouve plusieurs dans les environs de la mer Méditerranée. C'est donc un roi qui règne sur la cité de 753 av. J.-C. à 509 av. J.-C..

À partir de 509 av. J-C., et ce jusqu'en 27 av. J.-C., un nouveau système politique est mis en place: la République. C'est lors de cette période que l'État romain, à l'aide de son armée, fait les plus grandes conquêtes territoriales.

C'est en 27 av. J.-C. que l'Empire romain voit le jour. Il dure jusqu'en 476, moment de sa chute. C'est durant ces 500 années que Rome prend son expansion finale et réussit, grâce à la romanisation, à imposer ses valeurs et ses institutions à des millions de personnes.

Clique ci-dessous pour connaître les définitions de: monarchie, république et empire.

​Monarchie​Régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par le roi.
​République​État gouverné par des institutions qui représentent le peuple.
​Empire​Ensemble de pays, de territoires sous le contrôle d'une autorité centrale.

La romanisation

Contrairement à plusieurs autres empires à travers le temps, Rome ne fait pas de conquête dans l'unique but de s'approprier des ressources. L'Empire romain veut répandre son "système", sa manière de faire. Pour réussir un tel exploit, Rome détient un élément qui lui procure un avantage majeur sur ses voisins: son armée. C'est une armée de métier, c'est-à-dire que les soldats romains n'ont pas d'autre occupation que de s'entraîner à devenir de bons soldats.

L'armée romaine a 2 principaux rôles:

  1. Faire la conquête de nouveaux territoires

  2. Maintenir la paix à l'intérieur des frontières de l'Empire

h1426-6.jpg
Cette toile de Jacques Dumont représente l'empereur Marc Aurèle distribuant du pain et des médicaments. C'est une représentation de la paix romaine (PAX ROMANA).
Source

Le 2e siècle se caractérise par une paix durable dans une grande partie de l'Empire. Cette période est appelée: PAX ROMANA (paix romaine). Ce moment de calme permet aux Romains d'implanter, dans les quatres coins de l'Empire, des éléments de leur culture.

À cette époque, la sécurité est rare, les guerres sont fréquentes, c’est pourquoi plusieurs personnes souhaitent profiter de la Pax Romana. Pour en bénéficier, il faut habiter l’Empire, accepter et respecter les valeurs et les institutions romaines. Plusieurs nations ont donc choisi volontairement de se joindre à l’Empire. Voilà pourquoi la culture s’est répandue aussi rapidement partout dans l’Empire au 2e siècle, c’est la romanisation.

Les vidéos
Les exercices
Les références