Science et technologie s1201

Les contaminants et le seuil de toxicité

Un contaminant, aussi appelé polluant, est une substance ou une radiation qui peut avoir des impacts nuisibles sur un ou plusieurs écosystèmes. Il a la possibilité de modifier les propriétés physiques, chimiques ou biologiques d'un milieu ou d'un organisme.

On peut classer les contaminants de plusieurs façons : selon leur source, leur nature, leur toxicité, leur mode d'action ou leur persistance. Lorsqu'on les classe selon leur nature par exemple, on se retrouve avec trois catégories : les contaminants chimiques, les contaminants biologiques et les contaminants physiques.

Nature des contaminants
Contaminants chimiques
- Oxydes de soufre (SO2) et oxydes d'azote (NO et NO2)
- Nitrates (NO3-) et phosphates (PO43-)
- Hydrocarbures
- Produits organiques persistants (POP) : pesticides, solvants, produits nettoyants, produits de combustion, etc.
- Matière inorganique : plomb, arsenic, mercure, phosphore
Contaminants biologiques
- Microorganismes : bactéries, virus et parasites
- Toxines (substances toxiques produites généralement par des bactéries)
- Matière organique morte
Contaminants physiques
- Contaminants radioactifs : plutonium, uranium, radon, particules radioactives, etc.
- Contaminants thermiques : vapeur et eau chaude

 Le seuil de toxicité

La toxicité d'une substance est une évaluation de sa capacité à nuire à un être vivant. Elle dépend, entre autres, de la nature du milieu contaminé, de la concentration du contaminant, du type d'organismes qui sont exposés, de la durée de l'exposition et de la nature de l'exposition.

Le seuil de toxicité, quant à lui, est la concentration minimale de contaminant qui cause des effets nuisibles à un organisme vivant.

Chaque contaminant possède un seuil de toxicité qui lui est propre. Toutefois, différents facteurs peuvent influencer cette toxicité.

  • La concentration : Plus la concentration d'un contaminant est élevée, plus il y a de risque qu'il soit toxique.
  • La nature du milieu contaminé : Le contaminant peut avoir un impact différent en fonction du milieu dans lequel il se trouve (ex.: eau, sol, etc.).
  • Le type d'organisme avec lequel le contaminant est en contact : Des contaminants sont toxiques pour certains organismes alors que d'autres ne seront aucunement affectés par cette même substance.
  • La durée de l'exposition : Plus un organisme est en contact avec un contaminant, plus il a de chance d'être intoxiqué par celui-ci.

Chez l'humain, le seuil de toxicité du mercure (Hg) est de 200 microlitres par litre de sang. Lorsque cette valeur est dépassée, il y a des risques sérieux pour la santé de l'individu. Il peut en effet attaquer les reins ainsi que le système nerveux.

 

On parle de toxicité aiguë lorsque les effets nuisibles sont ressentis immédiatement. Lorsque les effets apparaissent longtemps après l'exposition ou si l'exposition a été de longue durée, mais à une faible concentration, on parle alors de toxicité à long terme.

La dose létale 50, notée DL50, est la dose d'un contaminant qui cause la mort de 50% des individus qui y sont exposés. Plus la valeur de la DL50 est faible, plus la substance est toxique.

Les vidéos
Les exercices
Les références