Science et technologie s1244

La diffusion et l'osmose

La membrane cellulaire qui entoure la cellule joue un rôle très important dans les échanges cellulaires. Grâce à ses nombreux pores et ses transporteurs membranaires, elle est responsable de l'entrée et de la sortie de toutes sortes de molécules, peu importe leur taille et leur nature. En général, le milieu interne d'une cellule a une composition différente de celle du milieu externe. La diffusion et l'osmose sont deux des mécanismes passifs (pas besoin d'énergie pour qu'ils se produisent) grâce auxquels la cellule peut effectuer des échanges avec son environnement.

La diffusion

La diffusion de la matière est un processus par lequel les molécules d’un soluté se déplacent d’une région où la concentration est élevée vers une région où la concentration est faible.

Ce déplacement s’effectue jusqu’à ce que les concentrations dans les deux milieux soient à l’équilibre, c'est-à-dire à la même concentration.

Pour bien comprendre le phénomène, il suffit de verser de l'encre (soluté) dans un verre d'eau (solvant). D'abord, les molécules de solvant se dispersent de façon désordonnée pour ensuite entrer en collision les unes avec les autres. La diffusion se poursuit jusqu'à ce que la concentration de soluté soit le même partout dans le récipient. Dans le cas de la cellule, la diffusion s'effectue à travers la membrane cellulaire. À titre d'exemple, l'oxygène qui pénètre dans le corps via les poumons se déplacent du sang aux cellules par diffusion.


Source

Le terme diffusion peut aussi faire référence à la diffusion des ondes, comme la diffusion de la lumière. Ce phénomène n’est aucunement relié aux échanges cellulaires. Dans le cas de la lumière, on dirait alors que la diffusion est la déviation aléatoire et dans plusieurs directions d'un rayonnement lumineux lorsqu'il frappe un corps solide, liquide ou gazeux.

L'osmose

Le phénomène d’osmose fait référence au déplacement de molécules d’eau (ou de solvant) d’un milieu moins concentré en soluté vers un milieu plus concentré en soluté.

Ce déplacement s’effectue jusqu’à ce que les concentrations dans les deux milieux soient à équilibre, c'est-à-dire à la même concentration.

Trois situations sont possibles mettant en jeu l'osmose et elles sont représentées dans l'image qui suit. Dans la situation A, la concentration en soluté est plus grande dans le milieu externe que dans les globules rouges. On peut dire qualifier ce milieu d'hypertonique. Pour ramener la situation à l'équilibre, l'eau à l'intérieur des globules rouges va sortir de ceux-ci. C'est ce que l'on appelle le phénomène de plasmolyse.

La situation B est la situation idéale, celle où la concentration en soluté est identique dans le milieu externe et dans les globules rouges. On peut qualifier ce milieu d'isotonique.

Dans la situation C, la concentration en soluté est plus grande à l'intérieur des globules rouges que dans le milieu externe. On qualifie ce milieu d'hypotonique. Pour ramener la situation à l'équilibre, l'eau du milieu externe va entrer dans les globules rouges. C'est ce que l'on appelle le phénomène de turgescence.


Source

Les vidéos
Les exercices
Les références