Sciences et technologies s1255

Les besoins énergétiques (le métabolisme)

Les besoins énergétiques varient d'une personne à l'autre en fonction de trois éléments :
1. Le métabolisme de base
2. Le degré d'activité physique
3. La digestion et l'absorption de ce que la personne mange.

 

Le métabolisme de base est la quantité d'énergie nécessaire pour que le corps fonctionne bien, donc pour maintenir les fontions vitales telles que la respiration, les battements du coeur, le maintien de la température corporelle ainsi que les différentes activités des cellules partout dans le corps.

Il varie en fonction de plusieurs facteurs tels que le sexe, l'âge et la taille.

Pour ce qui est de l'activité physique, il est évident que l'énergie requise dépend du type d'activité pratiquée. Une petite marche ne nécessitera pas autant d'énergie qu'une partie complète de basket-ball. Voici quelques exemples de dépense énergétique selon diverses activités physiques.

1h de marche = 400 kJ
1h de jogging = 1130 kJ
1h de basket-ball = 1435 kJ
1h de natation = 1600 kJ

Finalement, la digestion et l'absorption des aliments qu'une personne ingère va nécessiter environ 10% de son énergie, ce qui correspond à 1050 kJ pour un adolescent. Tout cela mis ensemble fait qu'un adolescent d'environ 14 ans aura besoin d'un apport énergétique d'environ 10 500kJ par jour. On estime la valeur du métabolisme de base à 7000 kJ pour un homme adulte et à 5500 kJ pour une femme adulte. Cependant, peu importe notre âge ou notre sexe, il faut respecter certaines proportions entre les glucides, les lipides et les protéines que l'on ingère. Voici lesdites proportions qu'il faut s'efforcer de respecter à l'adolescence.

Glucides 55% de kJ ingérés (340g)
Lipides 30% de kJ ingérés (85g)
Protéines 15% de kJ ingérés (93g)

Il faut dépenser autant de kilojoules que l'on consomme si on veut conserver le même poids. Le fait de ne pas manger suffisamment ou d'avoir une niveau d'activité physique élevé peut amener une perte de poids. À l'inverse, si on mange plus que ce que l'on dépense ou si notre niveau d'activité physique est faible, un gain de poids pourrait s'en suivre. Chose importante à se souvenir : ce n'est pas tant la quantité de nourriture que l'on ingère qui est importante, mais plutôt la qualité de ce que l'on mange.

Les vidéos
Les exercices
Les références