Science et technologie s1273

L'anatomie du système circulatoire


Cliquer pour agrandir
Source

Habituellement, le sang circule toujours dans le même sens :

Coeur → Artères → Artérioles → Capillaires → Veinules → Veines → Coeur

Le cœur

Le coeur est en fait un muscle (muscle cardiaque) qui a à peu près la taille du poing d'un adulte. Étant plus gros dans sa partie supérieure, la partie inférieure est quant à elle légèrement orientée vers la gauche. Le coeur est situé entre les deux poumons, derrière le sternum.


Source
1. Oreillette droite
2. Oreillette gauche
3. Veine cave supérieure
4. Aorte
5. Artère pulmonaire
6. Veine pulmonaire
7. Valvule auriculo-ventriculaire
8. Valvule artérielle
9. Ventricule gauche
10. Ventricule droit
11. Veine cave inférieure
12. Valvule auriculo-ventriculaire
13. Valvule artérielle

Les cavités du coeur

En observant le schéma, on remarque que le coeur possède quatres cavités : deux ventricules dans la partie inférieure et deux oreillettes dans la partie supérieure. Les oreillettes sont d'ailleurs plus petites que les ventricules. Chaque oreillette communique avec un ventricule via une valvule auriculo-ventriculaire. Celle-ci est présente dans le but d'éviter le reflux du sang qui doit passer de l'oreillette au ventricule. Une fois le ventricule rempli, il se contracte, ce qui propulse le sang à travers les valvules artérielles pour se rendre soit partout dans le corps (circulation systémique) ou bien au niveau des poumons (circulation pulmonaire).

Les vaisseaux sanguins du coeur

Plusieurs vaisseaux sanguins partent du coeur au niveau des ventricules. Les deux plus importants sont le tronc pulmonaire, qui se divise en deux artères plumonaires, et l'aorte. Les artères pulmonaires amènent le sang jusqu'aux poumons pour y être oxygéné. Quant à l'aorte, elle dirige le sang vers tous les organes du corps humain. D'autres vaisseaux amènent le sang au coeur en le faisant entrer par les oreillettes. Les veines caves se chargent d'acheminer le sang provenant de partout jusqu'au coeur alors que les veines pulmonaires ramènent le sang des poumons vers le coeur. Finalement, les vaisseaux coronaires sont présents à la surface du coeur dans le but de fournir au coeur l'oxygène et les nutriments et de le débarrasser des déchets qu'il produit.

Pour aller un peu plus loin ...

Le coeur (notions avancées)

Les artères et les artérioles

Les artères sont les vaisseaux sanguins qui conduisent le sang aux organes.

La plus grosse artère et la plus importante est sans aucun doute l’aorte. Alors qu’elle sort du ventricule gauche, elle s’incurve derrière lui pour descendre le long de la colonne vertébrale avant de se séparer au niveau des aines. Tout au long de son parcours, d’autres artères plus petites l’interceptent pour distribuer le sang dans les organes. Ces artères se ramifient à mesure qu’elles se rapprochent des capillaires qui irriguent les organes. Les ramifications entre les artères et les capillaires se nomment artérioles. On associe souvent les artères au sang oxygéné, c’est toujours vrai pour la circulation systémique, mais toujours faux pour la circulation pulmonaire.

Les types d’artères

On distingue principalement deux types d’artères par leur fonction, leur taille et leur composition :

Il y a d’abord les artères élastiques (ou conductrices). Celles-ci sont les plus grosses (diamètre de 1 à 2,5 cm) parmi lesquelles on compte l’aorte et les premières artères qui en sortent. Leur paroi comprend moins de muscles et plus de tissus élastiques. Leurs parois se dilatent et se contractent selon le volume de sang qui y circule. Ainsi, le flux est continu et un peu moins le reflet des contractions du cœur.

Ensuite, il y a les artères musculaires (ou distributrices). Celles-ci apportent plus spécifiquement le sang aux différents organes du corps. Leur diamètre est d’environ 0,3 mm à 1 cm. Leur paroi est plutôt épaisse et surtout faite de muscles lisses et par conséquent, elles contiennent moins de moins de tissus élastiques. Elles sont donc davantage impliquées dans les processus de vasoconstriction, c’est-à-dire de régulation des débits sanguins par la réduction du diamètre des vaisseaux. Par conséquent, elles sont aussi impliquées dans le processus inverse : la vasodilatation. Puisqu’elles se contractent ou se dilatent pour faire circuler le sang, ce dernier circulera par pulsation. C’est ce que l’on appelle le pouls.

Les artérioles

Enfin, les artérioles ont un diamètre plus petit que les artères.  Elles constituent la jonction entre les artères et les minuscules vaisseaux que sont les capillaires. Leur paroi n’est souvent constituée que d’une simple couche musculaire avec peu de fibres élastiques. Ce sont principalement elles qui recevront les commandes de vasoconstriction et de vasodilatation du cerveau suite à un stimulus. Ainsi, elles pourront réguler le volume de sang qui entrera dans les capillaires.

Les capillaires

Les capillaires sont des vaisseaux sanguins ayant un très petit diamètre (entre 5 et 10 μm) et dont la paroi est extrêmement mince.

Chacune des cellules du corps humain se trouve à proximité d'un réseau de capillaires. Comme la circulation y est très lente, c'est à cet endroit que ce font, par diffusion, les échanges gazeux entre le sang et les cellules. Également, la mince paroi des capillaires permet à certains globules blancs de quitter la circulation sanguine par diapédèse, rendant ainsi possible l'action de ceux-ci sur les bactéries pouvant se trouver à proximité.

Les veinules et les veines

Les veines sont les vaisseaux sanguins qui conduisent le sang des organes vers le coeur.

Comme la pression dans les veines est moins grande que dans les artères, les veines sont moins élastiques que les artères. À certains endroits, commes dans les jambes par exemple, les veines comportent des valvules qui empêchent le sang de revenir en arrière. Comme il n'y a pas de pompe qui permet le retour du sang au coeur, ce sont les muscles qui, en se contractant, propulsent le sang dans les veines vers le coeur. On associe souvent le sang des veines au sang désoxygéné et riche en dioxyde de carbone. Ceci est toujours vrai pour la circulation systémique et toujours faux pour la circulation pulmonaire.

Les veinules

Les veinules, qui sont les antagonistes des artérioles, sont les premières à recevoir le sang qui sort des réseaux capillaires. Elles sont tellement poreuses qu’elles ressemblent davantage aux capillaires qu’aux artérioles. Les éléments du sang, particulièrement le plasma et les globules blancs, traversent facilement leur mince paroi.

Les vidéos
Les exercices
Les références