Science et technologie s1276

L'anatomie et la physiologie du système lymphatique

Le système lymphatique peut être divisé en deux parties : un réseau de vaisseaux lymphatiques et l’ensemble des ganglions et des organes lymphatiques


Source

 

Les vaisseaux lymphatiques

À l'image des vaisseaux sanguins, les vaisseaux lymphatiques assurent le transport de la lymphe partout à travers le corps. Ainsi, la lymphe, après avoir quitté la circulation sanguine par les capillaires sanguins, peut rejoindre à nouveau la circulation sanguine via deux veines sous-clavières (près des clavicules). Toute la lymphe circulant dans la partie supérieure droite du corps passe par la veine sous-clavière droite et le reste, par la veine sous-clavière gauche.

La lymphe circule dans le corps grâce à la compression des muscles sur les vaisseaux lymphatiques. Il n'y pas de "pompe" dans le système lymphatique.

Les ganglions et les organes lymphatiques

Les ganglions lymphatiques, aussi appelés noeuds lymphatiques, sont de petites bosses où a lieu, entre autres, la production de globules blancs. Ces ganglions sont répartis un peu partout dans le corps, comme on peut le voir sur l'image suivante.


Source 

Lorsque l'on est malade, par exemple si on a une grippe, les ganglions enflent et peuvent très bien être perçus au toucher. Bien souvent, les ganglions les plus près de l'infection seront les premiers à enfler (si on a la grippe, les ganglions du cou vont réagir en premier). Le gonflement des ganglions est principalement dû à l'hyperactivité de l'organe, c'est-à-dire à une "surproduction" de globules blancs pour combattre l'infection.

Le système lymphatique comprend aussi des organes lymphatiques, soient le thymus, la moelle osseuse, la rate et les amygdales. Tous les organes lymphatiques, ainsi que les ganglions, abritent de nombreux globules blancs et filtrent la lymphe pour en retirer tous les débris provenant de cellules, de bactéries ou de virus.

Les vidéos
Les exercices
Les références