Science et technologie s1298

Les articulations

Les articulations sont des liens qui unissent deux ou plusieurs os.

Leurs fonctions principales sont relatives à la mobilité qu’elles confèrent au squelette, à leur capacité d’unir les os entre eux et, particulièrement dans le cas du crâne et de la cage thoracique, elles offrent une forme de protection mécanique. Même si elles sont les points faibles du squelette, elles savent habituellement résister à l’écrasement, au déchirement et au déplacement dans un mauvais axe. Elles peuvent aussi être regroupées selon leur structure (fibreuse, cartilagineuse ou synoviale) ou selon leur mobilité (immobile, semi-mobile ou mobile).

Les articulations immobiles

Les articulations immobiles ou fixes n'ont aucune possibilité de mouvement. Les os sont directement en contact ou bien une seule couche de cartilage les sépare.

Les os du crâne offrent un bon exemple d'articulations immobiles.


Source

Les articulations semi-mobiles

Les articulations semi-mobiles sont, comme leur nom l'indique, capables de bouger de façon limitée. En effet, l'amplitude du mouvement est réduite dans ce type d'articulation. Il y a habituellement du cartilage entre les os dans les articulations semi-mobiles.

Les vertèbres, grâce aux cartilages qui les séparent (les disques intercostaux), offrent un bon exemple d'articulations semi-mobiles.


Source

Les articulations mobiles

Les articulations mobiles permettent un mouvement d'une grande amplitude. Dans ce type d'articulation, la tête d'un os s'emboîte dans le creux d'un autre os.

Le coude est un bon exemple d'articulation mobile.


Source

L'épaule, la main, la hanche et le genou sont aussi des exemples d'articulations mobiles.

Les types de mouvement des articulations mobiles

Grâce à l'interaction entre les muscles, les os et les articulations, plusieurs types de mouvements sont possibles.

  • La flexion consiste à rapprocher 2 os d'une articulation.
    Exemple : Plier le coude.
  • L'extension consiste à éloigner les 2 os d'une articulation en l'étirant.
    Exemple : Donner un coup de pied.
  • L'abduction consiste à écarter latéralement un membre de l'axe du corps.
    Exemple : Lever le bras sur le côté, de façon à former un angle droit avec le corps.
  • L'adduction consiste à ramener un membre dans l'axe du corps.
    Exemple : Ramener le bras dans un mouvement contraire à l'abduction.
  • La rotation consiste à déplacer un membre autour d'un axe.
    Exemple : Dire non avec la tête.

Pour aller un peu plus loin...

Les articulations (notions avancées)

Les vidéos
Les exercices
Les références