Science et technologie s1422

La cotation et les tolérances dimensionnelles

La cotation et la tolérance dimensionnelle sont des renseignements fournis par les dessins techniques.

La cotation

La cotation est l'indication, sur un dessin technique, des dimensions réelles d'un objet et de la position des différents éléments de ce même objet.

Afin de permettre la fabrication d'une pièce, un dessin technique doit fournir des informations détaillées concernant la forme et les dimensions de la pièce à construire. On indique ces mesures au moyen de la cotation. Les cotes indiquées sur le dessin correspondent toujours aux dimensions réelles de la pièce à construire, et ce, peu importe l'échelle utilisée.

La cotation sert à indiquer deux informations sur un dessin technique :

  • les dimensions de l'objet (longueur, hauteur, profondeur);
  • l'emplacement de divers éléments sur l'objet (position et diamètre d'un trou, rayon d'une courbe, valeur d'une pente, etc.).

Des règles précises régissent la façon d'inscrire des cotations sur un dessin technique. Pour ce faire, on utilise des lignes de cote et des lignes d'attache, de même que quelques symboles : |\oslash| pour indiquer le diamètre d'un trou ou d'un cercle; R pour indiquer le rayon d'un cercle ou d'un arc de cercle, etc. Les mesures indiquées, à moins d'indications contraires, sont en millimètres.


Source

Source

Exemples de cotation pour des longueurs (en haut) et pour un angle (en bas)

 

On doit respecter certaines règles dans le traçage des lignes. Par exemple, il doit y avoir un espace de 10mm entre le dessin et la ligne de cote. De plus, la ligne d'attache doit dépasser la ligne de cote de 2mm.

 

On parle parfois de cotation fonctionnelle. Dans ce cas, plutôt que de parler des dimensions de pièces et des différents éléments, cette cotation indique plutôt des informations précises nécessaires au fonctionnement d'un objet. Par exemple, on peut indiquer la dimension d'un espace à respecter entre deux pièces pour assurer le glissement de l'un sur l'autre, la distance entre les axes de rotation de deux roues dentées afin d'assurer le bon fonctionnement d'un engrenage, etc. Ainsi, pour réaliser la cotation fonctionnelle d'un objet, on doit en analyser le fonctionnement.

La tolérance

La tolérance est l'indication, sur un dessin technique, de l'écart maximal acceptable entre une mesure indiquée sur le dessin et une mesure réelle sur la pièce construite.

Malgré l'indication des mesures sur un dessin technique, il est presque impossible de fabriquer une pièce exactement tel qu'elle est représentée sur le dessin. On admet donc une marge de manoeuvre dans la construction de la pièce par rapport aux dimensions indiquées sur le dessin. C'est ce qu'on appelle la tolérance. Il s'agit du degré d'imprécision acceptable pour que les pièces puissent tout de même être assemblées ou pour qu'elles fonctionnent correctement.

La tolérance est généralement indiquée à côté d'une cote lorsqu'elle s'applique à une dimension particulière. Toutefois, si elle s'applique à l'ensemble des cotes, on l'indiquera dans le cartouche du dessin, c'est-à-dire une petite zone d'informations sur le dessin. En industrie, plus la tolérance admise est petite et plus le coût de production est élevé. Par contre, on produit du même coup un objet de meilleure qualité.


Exemple de tolérance dans un dessin technique
Source

Les vidéos
Les exercices
Les références