Autres t2000

Trucs pour étudier

Étudier, c'est prendre le temps de comprendre et se donner les moyens pour retenir ce que l'on a compris. Quelqu'un qui étudie au quotidien place les conditions gagnantes pour ne pas accumuler du retard et, par le fait même, minimiser de façon considérable ses chances de vivre une situation d'échec.

Pour réussir, il n'existe pas de recette miracle; il faut être prêt à investir temps et efforts.

Quelques conseils généraux

Les fins d'année scolaire peuvent être très ardues. Il y a tant de matières et de contenus à maîtriser! Toutefois, il ne faut pas se décourager, car plusieurs moyens existent pour rendre concret l'objectif réussite.

Les trucs qui suivent sont très utiles pour se préparer à affronter une importante session d'évaluation, mais également pour préparer les examens qui se présentent en cours d'année.

1. Cible tes priorités. Avec ton horaire d'examens, tu pourras mieux visualiser ce qui est urgent de ce qui l'est moins. Aussi, par souci d'efficacité, tu accorderas plus de temps aux matières pour lesquelles tu as beaucoup de difficulté et moins aux matières qui sont faciles pour toi.

2. Prends-toi à l'avance et sépare un contenu imposant en plusieurs petites parties (c'est moins décourageant). D'ailleurs, fais-toi un horaire d'étude, ça te permettra de mieux organiser ton temps.

3. Étudie tous les soirs (environ 30 minutes à la fois) et accorde-toi des pauses entre chaque période pour oxygéner ton cerveau. Entre deux périodes d'étude, va faire une courte promenade, prends une collation santé, écoute de la musique, etc. N'entreprends rien toutefois qui grugerait trop de ton temps et qui te démotiverait à revenir en mode étude.

4. Diversifie tes façons de faire pour retenir ce qui est à l'étude: lis, fais des fiches de résumé (fiches qui pourraient servir par la suite pour une dernière révision la veille d'un examen) ou résume la matière dans tes mots, de vive voix, comme si tu l'enseignais à quelqu'un d'autre, etc.

Et si j'ai un déficit d'attention ?

Étudier avec un TDA (avec ou sans hyperactivité) demeure un défi de taille. Heureusement, quelques trucs simples peuvent aider ces personnes à renforcer leurs méthodes de travail, à contrer les difficultés de gestion de temps et d'organisation. Bien sûr, ces conseils sont également utiles pour tout le monde!

Ne t'en fais pas, avec un bon encadrement que tu devras te discipliner à conserver, tu vivras bien avec cette particularité qui signe ta différence.

1. Assure-toi d'avoir un calendrier dans ta chambre que tu utiliseras pour indiquer les travaux importants à remettre, les tests et les examens. Place-le afin qu'il soit visible; tu devras le consulter souvent.

2.
Rends ton organisation du temps visuelle. Garde à la vue une courte liste des choses urgentes et importantes à faire chaque semaine. Réajuste cette liste à chaque début de semaine. Pour ce faire, ton calendrier sera très utile.

3. Établis tes priorités et accepte les activités en conséquence (même si tu as parfois envie de faire autre chose - comme voir tes amis - assure-toi de prioriser ton temps d'étude pour ne pas passer à côté). Se donner le temps de réfléchir avant d'accepter un engagement ou une invitation est une sage décision.

4. Identifie ce qui gruge ton temps (télévision, ordinateur, etc.). Ce que tu aimes le plus faire durant tes temps libres, ne le fais pas avant d'étudier. Utilise plutôt ces activités comme récompense à l'effort. Ainsi, tu t'assureras de ne pas passer à côté de l'essentiel.

5. Permets-toi de courtes pauses (assure-toi de te fixer à l'avance une limite de temps pour chacune de ces pauses) entre chaque période d'étude (ces périodes d'étude ne devraient pas durer plus de 30 minutes).

6. Organise adéquatement tes cartables. Range au fur et à mesure tes notes de cours dans des cartables bien identifiés et fais souvent le ménage de ceux-ci. Tu auras plus de facilité à organiser ton étude si toutes les notions y sont bien classées.

7. Fais ton sac d'école la veille afin de ne rien oublier en consultant ton agenda. Celui-ci t'indiquera le programme du lendemain.

8. Commence à l'avance un travail long ou l'étude d'un examen. Sépare une grosse tâche en plusieurs petites. Planifie ton temps au début du projet ou de l'étude à faire.

9. Pour mieux retenir, fais des résumés de matière, prends des notes lors de tes lectures. Garde ton cerveau actif. Varie ta façon d'étudier (lis, écris, parle, fais comme si c'était toi l'enseignant), cela sera moins monotone et facilitera la mémorisation du contenu.



Vivre avec un TDAH

Un environnement physique idéal

1. Installe-toi dans un endroit calme, loin des sources de distraction. Laisse le téléphone mobile dans une autre pièce et ferme la porte pour avoir un peu de tranquillité.

2. Fais ton étude dans un lieu où tu te sens bien. Déplace-toi dans une bibliothèque si c'est là que tu trouves le calme nécessaire.

3. Il est prouvé que les bruits ambiants et le fait d'écouter de la musique avec des paroles nuisent à la concentration puisque le cerveau tente de décoder à la fois les paroles entendues et le texte écrit. Toutefois, tu peux écouter de la musique classique, cela ne nuit pas à la concentration.

4. Il est plus facile d'étudier dans un lieu dans lequel tout est bien rangé et qui offre un accès facile aux différents ouvrages de référence (dictionnaire, manuels scolaires, grammaire, etc.) ou outils de travail (crayons, calculatrice, feuilles ou cahiers permettant de faire des résumés, etc.).

De saines habitudes de vie

Il importe d'être dans de très bonnes dispositions pour étudier.

1. Bien s'alimenter aide à la concentration. Mange le moins de malbouffe possible (surtout durant la semaine).

2. Bouge tous les jours! 30 minutes d'exercice par jour, c'est excellent pour garder son cerveau apte à se concentrer.

3. Repose-toi bien (un minimum de 8 heures par nuit). Couche-toi à des heures raisonnables. Manquer de sommeil affecte la concentration.

4. Gère ton stress. Fais de la projection positive (anticipe le meilleur). Si tu as investi effort et temps, tu n'as aucune raison de ressentir du stress. Prends de grandes respirations si jamais tu sens l'angoisse monter. Dis-toi que le temps d'étude investi n'est jamais perdu.

Aider sa mémoire à être plus performante

La répétition est le mécanisme de base de la mémoire. Elle facilite la connexion (par les neurotransmetteurs) et la communication entre les neurones.

Apprendre par cœur est une méthode efficace. Toutefois, il faut savoir que pour retenir des concepts, il faudra peut-être des dizaines, voire des centaines de répétitions. Pour sauver du temps, on peut varier les contextes d'apprentissage (lire ses notes de cours, lire un roman sur le sujet, voir un film, etc.).

Mieux retenir grâce aux trucs mnémotechniques

Un truc mnémotechnique consiste à créer des mots, des phrases, des poèmes en rimes, des expressions colorées, des jeux de mots, etc. pour retenir un concept.

Un truc mnémotechnique facilite la mémorisation. Il peut permettre, entre autres, d'ancrer dans la mémoire l'ordre des planètes du système solaire.

- Mon Vieux Tu M'as Jeté Sur Un Navire.
Chacune des lettres de cette phrase correspond à la première lettre d'un nom de planète et l'ensemble de la phrase permet de les nommer dans l'ordre, de la plus proche à la plus éloignée du Soleil.
- Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune.

Associer une image à un concept peut aussi aider la mémoire à se souvenir.

Pour retenir qu'il y a 8 planètes dans notre système solaire, tu peux imaginer le chiffre 8 formé à l'aide de deux planètes.

Aussi, il est possible de créer des mots-phrases qui ressemblent au mot original dans le but de retenir, par exemple, un terme plus complexe.

Massachusetts devient mets sa chaussette.

Mieux retenir en faisant une liste de mots et en inventant une histoire

Une expérience menée en 1969 montre qu'inventer une histoire à partir de mots-clés reliés à un concept est une technique efficace. «Dans une expérience, le groupe qui a utilisé cette méthode a obtenu un taux de mémorisation de 93 % contre 13 % pour le groupe qui n'avait reçu aucune instruction.» (Alain Lieury, professeur émérite de psychologie cognitive à Rennes 2).

Imaginons devoir retenir les mots de la liste suivante : végétal, instrument, clou, clôture, marchand, reine et chèvre.

Voici la petite histoire qui pourrait être créée pour assurer la mémorisation des éléments de cette liste :

Un VÉGÉTAL peut être un INSTRUMENT utile pour un collège d’étudiants. Une carotte peut être un CLOU pour leur CLÔTURE. Mais un MARCHAND de la REINE voudra mesurer cette clôture et donner la carotte à la CHÈVRE.

Il ne faut pas hésiter à rendre l'histoire loufoque; faire marcher l'imaginaire stimule les mécanismes de mémorisation.

Conseils pour les visuels

Soigne la présentation de tes notes de cours: ajoute de la couleur, mets des titres et des sous-titres, crée des schémas à partir des notions à l'étude, affiche tes notes sur les murs de ta chambre, etc.

Conseils pour les auditifs

Récite tes notes de cours à voix haute, enregistre des notions et écoute-les par la suite, explique tes notes à quelqu'un.

Conseils pour les kinesthésiques

Bouge en étudiant! Pour toi, le simple fait de marcher pendant que tu étudies favorise ta concentration. Tu peux aussi réécrire tes notes à la main.

Un peu de repos pour le cerveau

Il faut aussi penser à donner un peu de repos au cerveau, cela lui permet d'emmagasiner l'information dans la mémoire à long terme. Il faut donc étudier plusieurs fois la même matière, et non étudier pendant une longue période à l'intérieur d'une seule journée (la veille de l'examen) et prendre une ou des pauses à l'intérieur d'une même période d'étude. Plusieurs périodes d'étude de 30 minutes assurent une meilleure concentration qu'une très longue période.

J'ai un blanc !
Si tu as un blanc pendant ton examen, tu peux essayer de retrouver l'information en lisant des mots-clés présents dans l'examen en lien avec le concept oublié.
Tu peux aussi lire et répondre aux autres questions de l'examen. L'information revient souvent par elle-même une fois qu'on se concentre sur autre chose.

Les vidéos
Les exercices
Les références