Histoire h1140

L'arrivée des Européens en Amérique du Nord (notions avancées)

Les notions abordées dans cette fiche dépassent celles qui sont vues au secondaire. Il s'agit d'un complément pour ceux qui sont curieux d'en savoir plus.

Vers 1000, les premiers Européens à accoster sur les territoires américains sont des Vikings. Entre autres guidés par Leif Erikson, les Vikings créent une colonie sur les côtes du Labrador. À la fois victime d'un refroidissement planétaire, de l'éloignement de la métropole et sans doute aussi d'une hostilité de la part des Amérindiens, cette colonie est disparue.


Traces des établissements vikings à l'Anse aux Meadows, à Terre-Neuve

Aucune expédition européenne n'est allée en Amérique avant le 15e siècle. À l'époque, les puissances européennes cherchaient des routes d'accès vers l'Asie et les Indes. Contrées pleines de richesses, d'épices et d'or, les terres asiatiques n'étaient plus accessibles depuis la prise de Constantinople. Les rois engageaient donc des explorateurs qui partaient à la recherche d'une nouvelle route menant aux Indes.

En 1498, Vasco de Gama atteignait les côtes indiennes après avoir contourné le continent africain par le Sud. Entre 1518 et 1522, Magellan et son équipage réussissent un premier tour du monde. Les navires avaient atteint l'Asie après avoir contourné le continent américain par le Sud. Après ces voyages qui ont profité surtout aux royaumes portugais et espagnols, les rois de France et d'Angleterre souhaitaient eux aussi trouver une route d'accès aux Indes. De nouvelles expéditions furent encouragées pour découvrir la route qui contournerait le continent américain par le Nord.

Les explorateurs avaient ainsi pour mission principale de trouver cette route. Les rois ne les envoyaient pas pour qu'ils trouvent de nouvelles ressources ou qu'ils créent des colonies de peuplement.

Répartition des empires européens en Amérique

Le premier navigateur à accoster en Amérique du Nord après les Vikings fut Jean Cabot. Navigateur italien engagé par le roi d'Angleterre, il s'était arrêté au cap Breton et à Terre-Neuve en 1497. À son retour en Angleterre, il affirme être arrivé en Chine ou au Japon afin de convaincre le roi de financer une nouvelle expédition. En fait, il n'a jamais trouvé la route des Indes, mais il a permis à l'Europe de s'approvisionner avec une nouvelle ressource abondante : la morue. Rapidement, des pêcheurs se sont installés sur les côtes du Labrador pour profiter des ressources marines : bancs de poissons et baleines. Le fils de Jean Cabot, Sébastien, a poursuivi les recherches de son père. Il n'a pas trouvé le passage vers les Indes, mais a exploré le Grand Nord du Canada.

En 1524, un navigateur italien, Verrazanno, explore l'Amérique au nom du roi de France. Sa mission a le même but que celle de Cabot : atteindre les Indes. Il se rend près de l'embouchure du fleuve Hudson (actuellement New York) et remonte ensuite vers Terre-Neuve. Sur l'une des cartes qu'il crée, il indique l'embouchure du fleuve Saint-Laurent.


Partie de la carte dessinée par Verrazzano (cliquer pour agrandir)
Source

Des explorateurs espagnols arrivent en Floride en 1513. Les voyages de Jacques Cartier (dont le premier est effectué en 1534) permettent à la France de prendre possession du territoire autour de l'embouchure du fleuve Saint-Laurent, mais Cartier ne crée pas de colonie de peuplement puisqu'il cherchait d'abord une voie d'accès aux richesses de l'Asie. Certains Français (des huguenots fuyant les persécutions et les guerres de religion qui sévissaient en France) se sont installés en 1562 en Floride. La colonie fut rapidement vaincue par les Espagnols. Malgré cela, l'Amérique du Nord représentait encore un lieu de refuge pour les huguenots français.

Le premier établissement permanent (1604) en Amérique du Nord est fort probablement celui de Port-Royal situé en Acadie (Nouvelle-Écosse).


L'établissement de Port-Royal dessiné par Samuel de Champlain (cliquer pour agrandir)
Source

Peu de temps après étaient fondés trois autres établissements permanents. Par exemple, Jamestown est fondé en 1607 en Virginie. Les Anglais s'y étaient établis pour avoir une base permanente sur la côte afin de poursuivre leur quête de route vers l'Inde. En quelques années, la première colonie anglaise en Amérique du Nord voyait le jour : plantations, familles, démocratie, etc. Les Treize colonies sont nées de cette initiative.


Jamestown en 1607
Source

La Hollande avait envoyé l'explorateur Henry Hudson. Après avoir exploré la côte nord-américaine, il souhaite coloniser l'embouchure de la rivière Hudson et fonde, en 1609, l'établissement permanent New Amsterdam.


L'établissement New Amsterdam
Source

En 1608, la France créait aussi un établissement permanent sur les rives du fleuve Saint-Laurent; la ville de Québec était fondée. En 1638, des colons suédois s'installèrent à l'embouchure du Delaware, mais ont été rapidement conquis par les colons hollandais.

Les Français ont poursuivi leurs explorations à l'intérieur du continent. Cavelier de La Salle a ainsi suivi le cours du fleuve Mississippi et a pris possession, en 1682, du territoire autour du fleuve. Il baptise ce territoire la Louisiane en l'honneur du roi Louis XIV. Le roi a pourtant refusé l'occupation de ce vaste territoire pour éviter de disperser ses forces.

À la fin du 17e siècle, l'empire colonial français en Amérique du Nord, baptisé la Nouvelle-France, est un immense territoire couvrant les régions entre le golfe du Saint-Laurent et les montagnes Rocheuses jusqu'au golfe du Mexique. Les Français ont également colonisé plusieurs régions des Antilles et de l'Amérique du Sud. Au cours du 17e siècle, la flotte anglaise était très puissante. C'est pourquoi les Anglais ont réussi à prendre possession de la colonie hollandaise. La ville New Amsterdam a dès lors pris le nom de New York.


Carte des empires européens en Amérique au 17e siècle (cliquer pour agrandir)
Source

Après avoir exploré le continent et pris possession du territoire américain, les Européens durent faire face au climat différent, interagir avec la population autochtone, exploiter les ressources (les fourrures entre autres) et mettre en valeur le territoire. Ensuite, les colons devaient aussi mettre en place une structure sociale et politique facilitant la colonisation et la vie en Nouvelle-France.

Les vidéos
Les exercices
Les références