Science et technologie s1218

L'évolution des êtres vivants

L’évolution fait référence aux transformations se produisant autant chez les animaux que chez les végétaux au fil des générations.

Les premières formes de vie sont apparues il y a environ 3,8 millards d'années. Bien sûr, les espèces qui étaient présentes au tout début se sont pour la plupart éteintes. L’intérêt pour les espèces vivantes a amené l’humain à construire un portrait évolutif de la vie sur Terre, un portrait marqué d’évolutions parfois explosives, mais aussi d’extinctions massives. L’évolution est donc à l’origine de la très grande diversité d’espèces vivantes sur la planète Terre.


Squelette fossile d'un Tarbosaurus, ayant vécu il y a 65 à 70 millions d'années Source

Quelques preuves de l’évolution...
- La présence et l’étude des fossiles (appelée la paléontologie);
- La comparaison de l’anatomie des espèces découvertes (l’anatomie comparée);
- La comparaison des stades embryonnaires des vivants (l’embryologie comparée);
- La découverte de l’ADN qui est présente dans le matériel génétique de tous les organismes vivants (par l’étude de la biochimie comparée).

 

L’étude de l’histoire de l'évolution des grandes familles d’animaux a amené le développement d’une nouvelle science appelée la phylogénie. Cette dernière s’intéresse à l’étude des caractères ancestraux demeurant inchangés depuis longtemps et facilite la reconstitution de l’histoire évolutive des vivants.

 

Les étapes de l'évolution d'une espèce

L'évolution permet à une espèce de survivre à des changements dans son milieu. Si les changements dans le milieu surviennent trop rapidement et que les espèces présentes dans le milieu n'ont pas le temps d'évoluer pour survivre, il survient alors une extinction massive.

Dans le cas où les changements sont graduels, les individus les mieux adaptés à ceux-ci vont survivre. Voyons les étapes de l'évolution d'une espèce suite à un changement.

  1. Les individus de la même espèce se reproduisent.
  2. Des différences entre les individus d'une même espèce peuvent apparaître suite à la reproduction.
  3. La sélection naturelle va s'opérer, favorisant ceux qui sont le mieux adaptés aux changements du milieu.
  4. Les étapes 1 à 3 vont se répéter au fil des générations. Le nombre d'individus ayant les caractères adaptés au nouveau milieu augmente.
  5. L'espèce est finalement adaptée à son milieu.

L'exemple le plus souvent utilisé pour illustrer l'évolution d'une espèce est celui de la girafe.

L'ancêtre de la girafe, qui vivait il y a de cela très longtemps, ne possédait ni un long cou ni de longues pattes. Cet ancêtre se nourrissait probablement d'herbe au sol. Lorsque la quantité d'herbe a diminué, une lutte pour la survie a débuté. Certains individus ancestraux, ceux qui en avait la capacité, ont commencé à se nourrir des feuilles des arbres plutôt que de l'herbe. Donc, les individus ancestraux qui étaient plus hauts sur pattes et ceux qui avaient un cou plus long que les autres avaient un avantage par rapport aux autres individus de l'espèce. Se nourrissant mieux, ces individus avantagés sont en meilleure forme et peuvent donc se reproduire plus efficacement. Les parents qui ont un long cou et de longues pattes ont transmis ces caractères hériditaires à leurs descendants. Au fil des générations, les girafes ayant de petites pattes et un cou plutôt court ont disparu et une nouvelle espèce est née, celle de la girafe que l'on connaît aujourd'hui.


Source

 

L'apparition de la vie sur le Terre
Darwin et la sélection naturelle
Évolution de l'homme

Les vidéos
Les exercices
Les références