Science et technologie s1220

Darwin et la sélection naturelle

Né en 1809, Charles Darwin est le père de la théorie de l'évolution qui a révolutionné le monde des sciences. C'est à ce naturaliste anglais que l'on doit, entre autres, l'explication du mécanisme qui mène à la formation des espèces, soit la sélection naturelle.

La sélection naturelle est le mécanisme qui implique que les individus d'une espèce les mieux adaptés vont survivre et se reproduire. D'une génération à l'autre, les individus sont de mieux en mieux adaptés à leur environnement de par le passage des gènes liés aux caractères avantageux.


Source

Lors de l'un de ses nombreux voyages, il se rend sur les îles Galapagos, où il remarque que différentes espèces de pinsons peuplent les îles, mais qu'elles semblent avoir un lien de parenté. À son retour de voyage, en s'inspirant de ses observations, il écrit l'un de ses oeuvres les plus marquantes, De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle.

Les pinsons de Darwin regroupent un peu plus d'une douzaine d'espèce, très semblable en terme de couleur (bruns ou noirs). Les principales différences que Darwin a remarquées sont au niveau de la taille ainsi que de la forme du bec. Comme d'une île à l'autre les ressources ne sont pas les mêmes, les régimes alimentaires des pinsons diffèrent, ce qui explique ces différences.


Source

 

Le darwinisme comporte les six "théories" suivantes :

1. L'évolution
Les espèces ne sont pas fixes et permanentes; elles se tranforment au cours du temps.

2. La descendance commune
Chaque groupe d'organismes (animaux, végétaux, micro-organismes) provient d'un ancêtre commun. Les descendants de cet ancêtre se seraient répandus dans divers habitats et auraient accumulé des modifications les rendant aptes à survivre.

3. La multiplication des espèces
Les espèces peuvent se multiplier, soit en se séparant en "espèces-filles", soit par isolement d'un petit groupe d'individus séparés du reste d'une population.

4. Le gradualisme
Les changements évolutifs se produisent grâce à des changements graduels au sein des populations.

5. La sélection naturelle
Les changements évolutifs proviennent la grande variabilité phénotypique des individus d’une population. Au cours des générations, grâce à une combinaison de caractères avantageux hérités de leurs parents, seul les individus les mieux adaptés participeront à l’établissement de la prochaine génération.

6. La sélection sexuelle
Plusieurs animaux possèdent des caractères encombrants qui nuisent à leur survie (queue du paon, bois des cerfs…). La sélection sexuelle explique que ces caractères sont conservés car ils sont indispensables à la reproduction de leur porteur. Ce sont ces caractères qui permettront au porteur de vaincre les autres mâles ou d’impressionner les femelles.

Les vidéos
Les exercices
Les références