Science et technologie s1311

La fécondation chez les animaux

La fécondation est l'union d'un gamète mâle et d'un gamète femelle.

Chez tous les animaux, la reproduction sexuée se produit par la rencontre d’un individu mâle et d’un individu femelle, une rencontre que l’on appelle accouplement. Pendant cet accouplement, la fécondation peut avoir lieu, selon les espèces, à l’intérieur (fécondation interne) ou à l’extérieur (fécondation externe) du corps d'un des deux partenaires, plus souvent celui de la femelle.

La fécondation externe

La fécondation externe se produit habituellement dans l’eau où des oeufs sont libérés par la femelle afin qu’ils puissent être fécondés par le mâle ultérieurement.

Aucun contact physique entre les deux partenaires n’est alors nécessaire. Selon les espèces, les oeufs peuvent être laissés ici et là au hasard dans l’environnement. Ils peuvent également être pondus dans un nid ou un lieu servant de support préalablement aménagés. On observe aussi parfois l’enfouissement des oeufs dans les sédiments. Enfin, il arrive que certaines espèces conservent les oeufs dans leur bouche (du mâle ou de la femelle) et même dans une poche ventrale (comme le mâle chez les hippocampes), le tout dans le but de protéger les oeufs.


Ce mâle (Apogon limenus) conserve les oeufs fécondés dans sa bouche pour lesprotéger.
Source

Contrairement aux zygotes engendrés par la fécondation interne qui sont peu nombreux, ceux qui proviennent de la fécondation externe sont multiples. Toutefois, plusieurs oeufs fécondés ne se rendront pas à terme s’ils ne reçoivent aucune protection.

La fécondation interne

La fécondation interne a lieu directement dans le corps de la femelle. Une structure anatomique mâle est donc nécessaire pour que la rencontre entre les gamètes ait lieu.

Cette fécondation sera possible grâce à une structure anatomique mâle appelée cloaque chez les reptiles, les oiseaux, les amphibiens et les poissons, alors qu’on parle de pénis chez les mammifères. Cette structure anatomique mâle permet au sperme contenant les gamètes mâles d’être déposé dans le système reproducteur femelle et d’aller à la rencontre d’un gamète femelle qui se trouve dans le corps de la femelle. Pour que ce type de fécondation ait lieu, il doit nécessairement y avoir un contact physique entre les deux partenaires.
 
Les fécondations internes donnent lieu à moins de zygotes que dans le cas d’une fécondation externe. Toutefois, les zygotes engendrés ont plus de chance de survie puisqu’ils sont protégés par les organes génitaux de la femelle, par exemple l'utérus où ils se développent.

La fécondation humaine

L’apparition des menstruations chez la jeune fille est un indicateur de sa possibilité à être fécondée par une cellule sexuelle mâle (un spermatozoïde). En effet, une femme qui est menstruée signifie qu’à chaque cycle menstruel un ovule est expulsé d'un de ses ovaires (il peut y avoir exceptionnellement plus d’un ovule libéré lors d’un cycle). Il s’agit de la période d’ovulation. Cette période correspond à une période de fertilité chez la femme. Si l’ovule n’est pas fécondé par un spermatozoïde, les menstruations seront alors déclenchées environ 14 jours suivant l’ovulation. 
 
Si un rapport sexuel non protégé entre un homme et une femme a lieu pendant la période de fertilité de la femme, ce rapport peut être à l’origine d’une fécondation, c’est-à-dire la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde qui enclenche une grossesse.  C’est pourquoi il est important de recourir à des moyens efficaces de contraception si l’on ne souhaite pas de grossesse. Certains de ces moyens sont aussi utiles pour la protection contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Attention toutefois, car ce ne sont pas tous les moyens de contraception qui sont utiles pour se protéger contre les ITSS; la pilule anticonceptionnelle est un excellent exemple de moyen de contraception qui ne protège pas contre les ITSS.
 
Durant la période de fertilité d’une femme (qui correspond à l’étape de l’ovulation de son cycle menstruel), c’est la pénétration du pénis de l’homme dans le vagin, suivie d’une éjaculation, qui permettra la rencontre des spermatozoïdes contenus dans le sperme avec l’ovule unique libéré au moment de l’ovulation de la femme.

La cellule sexuelle (gamète) de la femme est appelée ovule.
La cellule sexuelle (gamète) de l’homme est appelée spermatozoïde.
Le vagin est l’organe reproducteur de la femme. Il s’agit en fait d’un organe interne qui permet de recueillir les spermatozoïdes de l’homme au cours d’un rapport sexuel.
Le pénis est l’organe reproducteur de l’homme. Il s’agit d’un organe permettant l’introduction des spermatozoïdes dans le vagin de la femme au cours d’un rapport sexuel.

Voici quelques faits intéressants :

  • Au moment d’une éjaculation, entre 3 et 5 ml de sperme sont libérés. Chaque millilitre de sperme renferme entre 50 et 100 millions de spermatozoïdes. Il ne suffit que d’un seul spermatozoïde pour féconder un ovule.
  • Les spermatozoïdes peuvent survivre de 24 à 72 heures dans le système reproducteur de la femme.
  • L’ovule survit 2 jours en attente d’être fécondé.
  • La fécondation a lieu dans les trompes de Fallope.
  • Le résultat de la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule est la formation d’un zygote qui nichera alors dans l’utérus afin de s’y développer en embryon, puis en foetus.

Pour plus de détails sur le développement embryonnaire, tu peux aller voir la fiche Les stades du développement humain.

Les vidéos
Les exercices
Les références