Français f1129

La phrase de base et ses constituants

La phrase de base est une phrase qui doit comprendre les cinq aspects suivants :

1. Elle est déclarative, c'est-à-dire qu'elle ne contient aucune marque d'interrogation, d'exclamation et aucune formulation impérative (qui contient le mode impératif). Elle s'oppose donc à la phrase exclamative, à la phrase interrogative et à la phrase impérative.

2. Elle est positive, c'est-à-dire qu'elle ne comprend aucune marque de négation (comme ne et pas). Elle s'oppose donc à la phrase négative.

3. Elle est active, c'est-à-dire que le groupe nominal ou le pronom sujet est bien celui qui exerce l'action du verbe principal de la phrase et qui est le donneur d'accord. Elle s'oppose donc à la phrase passive.

4. Elle est neutre, c'est-à-dire qu'aucun mot servant à mettre l'accent sur un élément de la phrase n'est ajouté (comme dans C'est Mélanie qui étudie présentement). Elle s'oppose donc à la phrase emphatique.

5. Elle est personnelle, c'est-à-dire qu'il y a absence de formulations impersonnelles (comme il y a, il faut, etc.). Elle s'oppose donc à la phrase impersonnelle.

La phrase de base doit aussi correspondre aux caractéristiques suivantes :

1. Elle commence toujours par une majuscule et se termine par un point.

2. Elle est constituée de mots qui, réunis ensemble dans un ordre précis, forment un tout cohérent.

3. Elle est composée, au minimum, des deux constituants obligatoires : le sujet et le prédicat. Ceux-ci doivent se suivre dans un ordre précis : le sujet d'abord et le verbe ensuite.

4. Elle peut contenir un constituant supplémentaire, qui est facultatif : le complément de phrase.

Phrase de base contenant les deux constituants obligatoires : le sujet et le prédicat

1. Chloé parle de sa meilleure amie.

Phrase de base contenant les deux constituants obligatoires et un constituant facultatif : le sujet, le prédicat et le complément de phrase.

1. Chloé parle de sa meilleure amie dès que l'occasion se présente.

  • La phrase donnée en exemple, avec ou sans le complément de phrase, correspond au modèle de la phrase de base puisque :

    1. La ponctuation finale n'est ni interrogative ni exclamative, la phrase n'est pas impérative, il n'y a pas de négation, de forme passive, il n'y a pas de formulation impersonnelle et aucun mot n'est mis en emphase.

    2. Les deux constituants obligatoires (sujet et prédicat) sont présents et sont placés dans le bon ordre. Le nom (sujet) Chloé est bien le donneur d'accord du verbe parle (noyau du GV dont la fonction est prédicat). La phrase débute par une majuscule et se termine par un point. Le complément de phrase (présent seulement dans le deuxième exemple) est un élément non obligatoire que l'on pourrait enlever.

La grammaire de la phrase

Les vidéos
Les exercices
Les références