Français f1152

La subordonnée relative

La subordonnée relative est une phrase enchâssée à la suite d'un nom ou d'un pronom.

La subordonnée relative exerce la fonction de complément :

1. Complément du nom
2. Complément du pronom

En observant les exemples suivants, il est possible de reconnaître les caractéristiques de la subordonnée relative et du pronom relatif qui l'introduit.

1. La fille que tu as vue hier est en fait la sœur de mon meilleur ami.
2. Que vous le vouliez ou non, cet homme dont l'autorité est crainte sera notre chef.
3. La personne dont je vous parle ne reviendra pas sur la question.
4. Nous avons mis sur le marché une invention que vous ne regretterez pas d’acheter.
5. La ville près de laquelle les soldats se sont arrêtés était tout simplement magnifique.
6. Vous semblez ne pas comprendre que la reine, qui n’est pas une nouvelle venue, ne laissera pas passer une telle occasion d’accroître son pouvoir qui est déjà sans limite.

La subordonnée relative est une phrase enchâssée, elle pourrait être enlevée sans rendre la phrase asyntaxique. Compare les phrases suivantes à celles de l'encadré précédent pour en avoir la preuve :

1. La fille est en fait la sœur de mon meilleur ami.
2. Que vous le vouliez ou non, cet homme sera notre chef.
3. La personne ne reviendra pas sur la question.
4. Nous avons mis sur le marché une invention.
5. La ville était tout simplement magnifique.
6. Vous semblez ne pas comprendre que la reine ne laissera pas passer une telle occasion d’accroître son pouvoir.

La subordonnée relative peut être réduite par l’effacement du subordonnant (exemple 1) et par le remplacement du GV par un GAdj, un GPart (exemple 2) ou un GInf (exemple 3).

1. Robert, qui était très fatigué, a dormi toute la nuit.
- Robert, X très fatigué, a dormi toute la nuit.

2. Cette vieille route qui menait du village à notre maison a été réparée.
- Cette vieille route X menant du village à notre maison a été réparée.

3. Je ne connaissais pas d’endroit où j’allais passer la nuit.
- Je ne connaissais pas d’endroit où X passer la nuit.

​ 

1. La subordonnée relative est effaçable, mais non déplaçable.

2. La subordonnée relative fait partie du groupe nominal et doit être considérée dans le processus de pronominalisation.

3. La subordonnée relative est introduite par un pronom relatif qu'il est important de bien choisir.


Les valeurs sémantiques de la subordonnée relative

La subordonnée relative peut exprimer différentes valeurs :
- Le temps : La chasse, qui commence en septembre, est très populaire au Québec.
- Le lieu : La maison où j'ai grandi est magnifique.
- La cause : Christian, qui était malade, ne s'est pas présenté à l'école.
- L'explication : Dans cette ville, on retrouve beaucoup d'amiante, qui est un minerai à texture fibreuse
- La qualification : Ce chien qui jappe est dérangeant. 
- La détermination : Le livre que je lis présentement est incroyable. 

Il existe d'autres subordonnées :

 

La jonction de phrases, de groupes et de phrases subordonnées

 

Les vidéos
Les exercices
Les références