Français f1166

La virgule

​La virgule est un signe de ponctuation utile à la juxtaposition, à la coordination et à la subordination ainsi qu’à l’encadrement et au détachement de groupes et de phrases. 

 

La virgule est le signe de ponctuation le plus fréquemment utilisé.

Il est possible de distinguer quatre usages différents de la virgule :

1. Le détachement
2. La juxtaposition
3. La coordination
4. L’effacement

Le détachement

Le détachement du complément de phrase

Lorsque le complément de phrase est en début de phrase, il faut le détacher à l'aide d'une virgule. Lorsque celui-ci est entre le sujet et le prédicat ou au milieu​ du prédicat, deux virgules sont nécessaires pour l'encadrer.

1. Tous les matins, Julie et son copain dégustent leur jus d’orange fraichement pressé.
2. Julie et son copain, tous les matins, dégustent leur jus d’orange fraichement pressé.
3. Julie et son copain dégustent, tous les matins, leur jus d’orange fraichement pressé.

Si le complément de phrase est placé à la fin de la phrase, la virgule n’est plus nécessaire.

1. Julie et son copain dégustent leur jus d’orange fraichement pressé tous les matins.

Le détachement du complément du nom ou du pronom

On emploie la virgule pour détacher un complément du nom ou du pronom dans certaines situations. Pour être accompagné de virgules, le complément doit ajouter une précision non essentielle au groupe de mots auquel il est lié. Autrement dit, il pourrait être effacé

On encadre de virgules le complément placé immédiatement après le nom (exemple 1) ou le pronom (exemple 2).

1. La vitamine C, qui est excellente pour la santé, se trouve dans plusieurs fruits.
2. Celui-ci, parti depuis plusieurs mois, est enfin revenu.

On ajoute une virgule après le complément qui se trouve immédiatement avant le nom (exemple 1) ou le pronom (exemple 2).

1. Excellente pour la santéla vitamine C se trouve dans plusieurs fruits.
2. Parti depuis plusieurs moiscelui-ci est enfin revenu.

On ajoute une virgule avant le complément du nom ou du pronom placé à la toute fin de la phrase.

 1. Le facteur est rentré se coucher, totalement épuisé.

Le détachement d'un groupe mis en emphase (ou en relief)

On emploie la virgule pour détacher un groupe sur lequel on veut mettre l’accent. Il s’agit alors d’une phrase emphatique.

1. Marco, je l’aime!
2. Des fruits, j’en mange beaucoup.
3. Je voudrais tellement le rencontrer, cet artiste!

Le détachement des phrases incises et des phrases incidentes

On encadre de virgules les phrases incises (exemple 1) et les phrases incidentes (exemple 2).

1. Marco, affirme Izabella, est le plus beau garçon du monde.
2. L’étude, qu’on le veuille ou non, est nécessaire à la réussite.

Le détachement de l’apostrophe

L’apostrophe est une façon d’interpeler directement quelqu’un dans une phrase.

La virgule sert à détacher une apostrophe du reste de la phrase.

1. « Franck, est-ce que je peux te parler? »
2. «Les amis, prenez un stylo noir pour rédiger.​ »

La juxtaposition

La juxtaposition de groupes de même fonction syntaxique

La virgule sert aussi à séparer des groupes juxtaposés qui occupent la même fonction syntaxique. Elle peut séparer des sujets de phrase (exemple 1), des verbes (exemple 2), des compléments directs du verbe (exemple 3), des attributs du sujet (exemple 4), des compléments du nom (exemple 5), des compléments de phrase (exemple 6), etc.

1. Les pantalons, les chandails, les foulards et les tuques ont tous été vendus en quelques heures.
2. Les couturières coupent, cousent, ajustent, réparent et récupèrent les vêtements.
3. Éva a acheté des chaussures, une tente, un sac de couchage, un matelas et des ustensiles de cuisine.
4. Les athlètes étaient entrainés, préparés et motivés en arrivant à la compétition.
5. Ce chapelier fabrique des chapeaux de paille, de feutre, de tissu et de laine.
6. Tous les matinsen déjeunantavant d'aller au travail, Karen lit son journal.

La juxtaposition de phrases et de subordonnées

La virgule peut également servir à juxtaposer des phrases (exemple 1) et des subordonnées (exemple 2).​
 1. Il parleil rit, il chante.
2. Bien qu’il ne mange plus au restaurantn’achète plus de disques et ne va plus au cinéma, il est toujours aussi endetté.

La coordination

La coordination implique l’utilisation d’une conjonction ou d’un adverbe jouant le rôle de coordonnant. Il arrive que la virgule soit utilisée avec ces coordonnants. 

La virgule placée avant le coordonnant

On place généralement la virgule avant les coordonnants suivants :
mais, c'est-à-dire, donc, car, alors, puis, etc.


1. Le spectacle était vraiment impressionnant, mais il était beaucoup trop long.
2. J’ai cessé de travailler, car j’étais épuisée. 

La virgule placée après le coordonnant

On place la virgule après certains adverbes lorsqu’ils commencent une phrase :
cependant, en effet, en conséquence, néanmoins, par conséquent, par contre, pourtant, toutefois, etc.

 

1. Le spectacle était vraiment impressionnant. Toutefois, il était beaucoup trop long.

Isolement des groupes explicatifs

On place généralement la virgule avant les coordonnants servant à isoler un groupe explicatif :
voire, c’est-à-dire, soit, à savoir, etc.


1. Elle sera à l’extérieur de la ville samedi et dimanche, soit pendant toute la fin de semaine.

 

Bien que les coordonnants et ainsi que ou ne doivent pas être accompagnés de virgules, il arrive qu’on doive mettre une virgule après ceux-ci. Dans ces cas, la virgule sert à distinguer les phrases coordonnées et les groupes de mots coordonnés ou à marquer une opposition.

 

1. J’ai enfilé mes bottes, mon manteau et mon foulard, et je suis partie sous la tempête.
2. Elle doit absolument retrouver sa clé, ou elle ne pourra pas entrer chez elle.


Il est possible d’omettre certaines virgules lorsque le coordonnant est lui-même suivi d’une autre virgule.

 

1. Je voudrais bien partir mais, comme me l’a rappelé Justine, il y a beaucoup de travail à faire encore.

L’effacement

Il peut arriver qu’on ne répète pas un mot ou un groupe de mots dans une phrase coordonnée. Dans ce cas, la virgule est utilisée pour remplacer le mot ou le groupe de mots omis.

1. Pierrot a préparé le dessert et Mathilde, les entrées.

  • La virgule remplace le verbe a préparé.

 Mise en garde

De façon générale, il ne faut pas séparer le sujet du prédicat à l’aide d’une virgule. Par contre, si un complément de phrase est placé entre ces deux éléments, on doit l’encadrer de virgules. Il ne faut pas non plus séparer un verbe de son complément​.

1. Le nouveau lézard de mon voisin, mange de la laitue.
2. Le nouveau lézard de mon voisin mange, de la laitue.

La première phrase est incorrecte puisque le groupe nominal le nouveau lézard de mon voisin (qui exerce la fonction de sujet) est séparé par une virgule du groupe verbal mange de la laitue (qui exerce la fonction de prédicat).

La deuxième phrase est incorrecte puisque le verbe mange est séparé par une virgule du groupe prépositionnel de la laitue exerçant la fonction de complément direct.


À voir aussi

Les vidéos
 
 

 

Les exercices
Les références