Histoire h1500

La Conquête et le changement d'empire (1760 - 1791)

La deuxième moitié du 18e siècle est une période déterminante pour le nord-est de l'Amérique du Nord. En effet, en 1760, la Grande-Bretagne prend le contrôle de la Nouvelle-France, qui devient alors la Province de Québec qui sera sous un régime militaire en attendant la fin du conflit en Europe.

Le changement d'empire bouleverse également les relations avec les Autochtones. Ces derniers doivent maintenant cohabiter et commercer avec les Britanniques au lieu des Français. Les tensions entre les Autochtones et les Britanniques culminent en 1762 par une révolte menée par Pontiac.

Dans les années qui suivent, les autorités britanniques cherchent à assimiler les francophones vivant sur le territoire en adoptant la Proclamation royale en 1763.

Pendant ce temps, dans les Treize colonies, des bouleversements politiques provoquent des changements jusque dans la Province de Québec. Londres cherche la paix en proposant l'Acte de Québec aux Canadiens.

Après l'indépendance des États-Unis, les loyalistes, fidèles au roi d'Angleterre, veulent demeurer en territoire britannique. Ce faisant, beaucoup d'entre eux se déplacent vers la Province de Québec. Cela donne lieu à plusieurs conséquences touchant l'ensemble de la société. Leurs revendications mènent à l'adoption de l'Acte constitutionnel en 1791.

h1500 - 1.jpg
h1500 - 2.jpg
Pontiac, chef autochtone révolté contre les Britanniques
Source
​Réception de la Déclaration d'indépendance des États-Unis au Congrès général
Source

Pour en savoir plus sur la Conquête et le changement d'empire (1760-1791), consulter les fiches suivantes:

1. Le pouvoir aux mains des Britanniques

2. La révolution américaine et l'Acte de Québec 

Les vidéos
Les exercices
Les références