Mathématique m1010

Lexique mathématique (primaire)

 
Addition :
L’addition est une opération mathématique qui nous permet d’ajouter un nombre à un autre. Le résultat de l’addition est la somme.
 
Aire :
L’aire est la superficie d’une surface plane fermée. Le résultat de l’aire se calcule en unités carrées (u2).
Exemple :

Cliquer ici pour en savoir plus sur l’aire des triangles.

Cliquer ici pour en savoir plus sur l’aire des cercles.

Cliquer ici pour en savoir plus sur l’aire des quadrilatères.

Cliquer ici pour en savoir plus sur l’aire des polygones.

 

Angle :
Aigu : angle mesurant moins de 90º. 
Droit : angle mesurant exactement 90º.
Obtus : angle mesurant plus de 90º et moins de 180º.
Plat : angle mesurant 180º.
Cliquer ici pour en savoir plus sur les différents types d’angles.


Apex :
L’apex est le sommet d’un cône ou d’une pyramide.

Arête :
L’arête est la ligne d'intersection de deux faces d'un solide.
Exemple :

 

Arrondissement :
Arrondir, c’est trouver un nombre de valeur rapprochée au nombre de départ. Un arrondissement se fait selon une position donnée d’un nombre : à l’unité près, à la dizaine près, à la centaine près, au dixième près, etc.
Le chiffre qui occupe la position à laquelle il faut arrondir reste inchangé si le chiffre qui le suit est plus petit que 5.
Le chiffre qui occupe la position à laquelle il faut arrondir sera augmenté d’une unité si le nombre qui suit est plus grand ou égal à 5.

52 arrondi à la dizaine = 50
56 arrondi à la dizaine = 60


 
Axe de symétrie :
L’axe de symétrie est l’axe utilisé dans une réflexion. La figure est d’un côté de cet axe et on dessine l’image de la figure de l’autre côté de l’axe.
 

 
 

Base :
Une base est un nombre multiplié par lui-même autant de fois que l’exposant qu’il porte l’indique.

4= 4 x 4 x 4 = 64; la base est représentée par le chiffre 4.

 

Branche :
Une branche est une ligne dans un réseau.
 
 

Carré d’un nombre :
Le carré d’un nombre est un nombre multiplié par lui-même une fois.
Exemple :
42 = 4 x 4

Carré parfait :
Le carré parfait est un nombre qui est le carré d’un autre nombre.
Exemple : 16 = 42; 16 est le carré parfait de 4.
 
Centimètre carré :
Surface équivalente à un carré d’un centimètre par un centimètre. On utilise l’abréviation cm2 pour le représenter.
 
Centimètre cube :
Volume équivalent à un cube d’un centimètre par un centimètre par un centimètre. On utilise l’abréviation cm3 pour le représenter.
 
Concave :
On dit d’une figure qu’elle est concave lorsqu’elle comporte une partie creuse.
Exemple :

 
Congru :
Des figures congrues sont des figures aux mesures égales. Il s’agit alors de figures identiques.

Convexe :
Une figure convexe est une figure sans partie creuse.

Croissant :
Lorsqu'on classe des nombres en ordre croissant, on les place du plus petit au plus grand.

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9


 



Décimètre :
Un décimètre est une mesure correspondant à un dixième de mètre ou à 10 centimètres. Son abréviation est dm.

Décroissant :
Lorsqu'on classe des nombres en ordre décroissant, on les place du plus grand au plus petit.

9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1

Dénominateur :
Le dénominateur est le diviseur dans une fraction. C’est le nombre qui représente toute les parties de la fraction, c’est-à-dire le nombre qui se trouve en bas de la barre de division.

Le dénominateur est représenté par le chiffre 5 dans la fraction suivante :
|\frac{3}{5}|
 

 
Diamètre :
Le diamètre est une ligne droite qui passe par le centre du cercle et qui touche à deux extrémités du cercle. Il représente le double du rayon du cercle.
Exemple :

 
Différence :
La différence est le résultat d’une soustraction.
Exemple :
7 – 4 = 3; la différence entre 7 et 4 est 3.

Dividende :
Le dividende est le nombre qui est divisé dans une division.
Exemple :

Diviseur :
Le diviseur est le nombre qui divise le dividende dans une division.
Exemple :

 

Étendue :
L’étendue est la différence entre la plus grande donnée et la plus petite donnée d’une série de nombres.

Exposant :
L’exposant est le nombre qui permet de savoir combien de fois une base est multipliée par elle-même.

4= 4 x 4 x 4 = 64; l’exposant est représenté par le chiffre 3.


 

Facteur :
Un facteur est un nombre qui entre dans la composition d’une multiplication.

5 x 3 = 15; 5 et 3 sont des facteurs.

Fraction irréductible :
Fraction dont le numérateur et le dénominateur n’ont pas de diviseur commun autre que 1.
  



 
Hauteur :
La hauteur est la mesure qui se fait à partir de la base d’une figure ou d’un solide jusqu’au sommet.
Exemple :

 
Homologue :
Dans des figures congruentes ou semblables, des côtés homologues sont des côtés correspondants.

Dans les figures ci-dessous, les côtés A sont homologues, les côtés B aussi et ainsi de suite.


 

Intervalle :
Un intervalle est un ensemble de données situées entre deux nombres qui constituent les bornes de l'intervalle.

L'intervalle [1,6] : les données sont 1, 2, 3, 4, 5, 6.

Isométrie :
Une isométrie est une transformation géométrique qui permet à la figure de conserver les mesures des angles et des côtés.
 


Largeur :
Mesure d'un côté d'une figure ou d'un solide. Dans un rectangle, c’est le côté le plus petit.
Exemple :

 
Longueur :
Mesure d’un côté d’une figure ou d’un solide. Dans un rectangle, c’est le côté le plus long.
Exemple :

 

Moyenne :
Lorsqu’on a un ensemble de plusieurs données, la moyenne nous permet de trouver un point milieu. Pour le trouver, on doit additionner toutes les données, puis diviser le résultat obtenu par le nombre de données additionnées.

Soit l’ensemble de données suivant : 3, 4, 4, 4, 6, 8, 9, 9.
Calcul de la moyenne :
3 + 4 + 4 + 4 + 6 + 8 + 9 + 9 = 47
47 ÷ 8 = 5,875
Moyenne = 5,875


 
 

Nœud :
Un nœud est un point dans un réseau.

Numérateur :
Le numérateur est l’élément qui est divisé dans une fraction. C’est le nombre qui représente la partie de la fraction, c’est-à-dire le nombre situé en haut de la barre de division.

Dans la fraction suivante, le numérateur est représenté par le chiffre 3.
|\frac{3}{5}|


 
 

Périmètre :
Le périmètre est la mesure du contour d’une figure. On doit additionner chacune des mesures des côtés pour obtenir le périmètre.
Exemple :
5 cm + 5 cm + 7 cm + 7 cm + 3 cm = 27 cm.
Le périmètre est 27 cm.

 
Polyèdre :
Un polyèdre est un solide dont toutes les faces sont des polygones. Un polygone n’est pas composé d’arêtes courbées.

Polygone :
Un polygone est une figure plane sans ligne courbe.

Pourcentage :
Le pourcentage est une fraction dont le dénominateur est 100. On peut l’écrire sous forme fractionnaire (numérateur / dénominateur) ou à l’aide seulement du numérateur suivi du symbole %.


 

Quadrilatère :
Un quadrilatère est un polygone à quatre côtés. Les carrés, les rectangles, les trapèzes, les losanges, les parallélogrammes et les cerfs-volants sont des quadrilatères.

Quotient :
Le quotient est le résultat d’une division.

18 ÷ 6 = 3  → 3 est le quotient.

 

Racine carrée :
La racine carrée est l’opération inverse de l’exposant.
Lorsque l’on cherche la racine carrée d’un nombre, on cherche en fait quel nombre multiplié par lui-même nous donne le nombre de départ.

|\sqrt{16}=4| et, à l'inverse, 4² = 16


Rayon :
Le rayon est une ligne partant du centre d’un cercle et se rendant à un point sur le cercle.
Exemple :

 
Réseau :
Un réseau est une figure formée de noeuds et de branches.
Exemple :

 

 

Somme :
La somme est le résultat de l’addition.

2 + 7 = 9  → 9 est la somme

 
Sommet :
Un sommet est l’endroit où se rejoignent les arêtes d’un solide.
Exemple :
Sur la figure ci-dessous, les sommets sont encerclés.

 

Soustraction :
Soustraire un nombre d’un autre, c’est trouver le nombre qui compléterait l’un pour donner l’autre. La réponse de la soustraction est la différence.

Superficie :
La superficie est l’espace d’une surface plane fermée.
Exemple :

 
Surface :
La surface est l’espace sur une forme géométrique à deux dimensions.
 
 

Volume :
Le volume est la mesure d’une forme à trois dimensions.
Pour obtenir le volume, on multiplie la longueur par la largeur par la profondeur. On exprime le volume en unités cubes (u3).
Exemple : 5 X 2 X 2 = 20 cm3

Les vidéos
Les exercices
Les références