Science et technologie s1299

Le système reproducteur masculin et son anatomie

Le système reproducteur masculin regroupe l'ensemble des organes qui interviennent dans la reproduction chez l'homme. Ce système comprend les organes reproducteurs ainsi que les glandes hormonales qui leur sont liées.

Le système reproducteur masculin est particulier puisqu'il remplit deux fonctions. D'abord, il permet de participer à la création de nouveaux individus possédant un bagage génétique provenant du mélange des gènes des parents. Ensuite, ce système aide à maintenir l'équilibre physiologique chez l'homme en jouant un rôle très important dans la dernière phase de la croissance : la puberté.

Les glandes hormonales sont des glandes qui assurent la production d'hormones et leur sécrétion. Les hormones, quant à elles, sont des substances chimiques qui, après être sécrétées par une glande, se retrouvent dans la circulation sanguine, transmettant ainsi des messages à travers tout le corps. Chaque hormone est différente dans sa composition chimique, ce qui fait qu'elles sont porteuses de messages différents. Souvent, ceux-ci comportent des instructions bien précises adressées à certaines cellules en particulier.


L'anatomie du système reproducteur de l'homme

L'anatomie du système reproducteur de l'homme inclut:

Organes externes

Organes internes




Source

**Organes internes
**Organes externes
**Organes non inclus dans le système reproducteur

 

1. Vessie 
2. Pubis
3. Pénis 
4. Corps caverneux 
5. Gland 
6. Prépuce 
7. Méat urinaire 
8. Colon sigmoïde 
9. Rectum 
10. Vésicule séminale 
11. Canal éjaculateur 
12. Prostate 
13. Glande de Cowper 
14. Anus 
15. Canal déférent 
16. Épididyme 
17. Testicule 
18. Scrotum
19. Urètre


Les organes externes

La partie externe du système reproducteur de l'homme comporte deux structures principales : le scrotum, qui contient les testicules, et le pénis, organe reproducteur de l'homme.

Le scrotum

Le scrotum est un sac qui contient les testicules. Il est situé à la base du pénis et est suspendu sous la cavité abdomino-pelvienne. Il est séparé en son milieu afin de former deux moitiés. Chacune d’entre elles contient un testicule.

La spermatogenèse (la production de spermatozoïdes) ne peut s’effectuer à la température corporelle interne (36,2˚C). Afin de permettre et de maintenir une température de 3˚C inférieure à celle du corps, ce qui est nécessaire à la production de spermatozoïdes, le scrotum est muni de muscles qui lui permettent de se contracter et de se détendre. Par cette action, le scrotum peut rapprocher ou éloigner les testicules du corps afin d’éviter ou de maximiser les pertes de chaleur.

Le pénis

Le pénis est un organe permettant la reproduction sexuée des humains par le dépôt du sperme à l'intérieur du système reproducteur de la femme. L'extrémité du pénis est en forme de cloche et porte le nom de gland. Au bout du gland se trouve une ouverture, soit le méat urinaire, par laquelle le sperme et l'urine sont évacués. Cette structure ne fait par contre pas partie du système reproducteur de l'homme. Le prépuce est la peau qui recouvre le gland. L’ablation du prépuce, appelé circoncision, peut être pratiquée pour des raisons médicales (infections répétées), pour des raisons hygiéniques ou encore pour des raisons religieuses (particulièrement associée à la communauté juive).

En plus du tissu érectile, le pénis contient aussi l’urètre, soit la voie de l’excrétion de l’urine. Les piliers du pénis sont constitués des corps caverneux qui accueillent le sang lors de l’érection. Le corps spongieux est en fait le corps érectile médian qui a pour terminaison un élargissement nommé le gland.


Les organes internes

La partie interne du système reproducteur de l'homme comporte la majorité des structures de celui-ci. Cette partie comporte les testicules, siège de la production des spermatozoïdes, un réseau de canaux où circule les spermatozoïdes, ainsi que quelques glandes annexes.

Les testicules

Les testicules ont deux fonctions : produire les spermatozoïdes (spermatogenèse) et production d'hormones (comme la testostérone). Ils sont d’une longueur d’environ 4 cm et d’un diamètre d’environ 2,5 cm.

Chaque testicule contient entre 250 et 300 compartiments nommés lobules. Chacun d’entre eux possède entre 1 et 4 tubules séminifères contournés, soit le lieu précis de production de spermatozoïdes. Ensuite, ceux-ci sont dirigés vers un tubule séminifère droit et de celui-ci jusqu’au rété testis. C’est ce réseau de canaux qui constitue la porte de sortie des spermatozoïdes du testicule vers l’épididyme.

La spermatogenèse

Les canaux génitaux

Lorsque les spermatozoïdes quittent les tubules séminifères, ils empruntent d’abord l’épididyme. Ce canal est accolé au testicule et constitue le réservoir principal des spermatozoïdes vivants. Ensuite, les spermatozoïdes emprunteront le canal déférent. La partie terminale de ce dernier est élargie et on la nomme ampoule du canal déférent. Le conduit provenant de la vésicule séminale se joindra au circuit à cet endroit, c’est donc là que se mélangeront les spermatozoïdes et le liquide séminal. Le sperme se jettera ensuite dans le canal éjaculateur. Ce conduit rejoindra l’urètre au niveau de la prostate et le sperme sera expulsé via le méat urinaire.

Le trajet des spermatozoïdes (de la spermatogenèse jusqu'à l'éjaculation)

Les glandes annexes

Les vésicules séminales

Au nombre de deux, les vésicules séminales sont accolées à la vessie, sur la paroi postérieure. Elles mesurent entre 5 et 7 cm. Elles produisent un liquide qui composera la majeure partie du volume du sperme. Le canal de chaque vésicule séminale se joint au canal déférent et la fusion de ces canaux se nomme le conduit éjaculateur.

Le liquide séminal est de nature alcaline et est de couleur jaunâtre. Il contient du fructose, de l’acide ascorbique, des protéines de coagulation et des prostaglandines. Il constitue environ 50% du sperme.

La prostate

Contrairement aux vésicules séminales, il n’y a qu’une prostate. Elle a environ la grosseur d’une balle de ping-pong et la forme d’un beigne. Elle entoure le canal éjaculateur et la partie de l’urètre située sous la vessie. Au moment de l’éjaculation, le liquide produit par la prostate se joint au sperme au niveau de la partie prostatique de l’urètre. Ce liquide nourrit et active les spermatozoïdes.

Le liquide prostatique est laiteux et un peu acide. Il contient des enzymes et des nutriments (pour les spermatozoïdes). Il constitue environ 35% du sperme.

Les glandes de Cowper

Aussi appelées glandes bulbo-urétrales, les glandes de Cowper sont de la grosseur d’un pois et sont situées sous la prostate. Le liquide qu'elles produisent lubrifie l'extrémité du pénis lors des rapports sexuels.

Le liquide pré-éjaculatoire, produit par les glandes de Cowper, a également pour objectif la neutralisation de l’acide des traces d’urine qui pourrait rester dans l’urètre ainsi que sa lubrification pour le passage du sperme. Ce liquide est translucide et s’écoule avant l’éjaculation. Il constitue environ 5% du sperme.


Les vidéos
Les exercices
Les références