Autres t1105

S.O.S. intimidation

​Tu crois être victime d'intimidation?

Se faire intimider, c'est trop souvent être la victime de comportements violents (on te pousse, on te bat, etc.), de paroles blessantes (on te menace, on te ridiculise, etc.), d'isolement (on te tient à l'écart, on t'ignore intentionnellement, etc.), etc.

Dis-toi que si les façons d'agir des autres font en sorte que tu te sentes très mal dans ta peau et que tu te dévalorises, il est fort probable que tu sois victime d'intimidation.

L'intimidation, un problème qu'il faut prendre au sérieux

Vivre trop longtemps dans un contexte d'intimidation peut te plonger dans une très grande détresse et c'est ce qu'il faut à tout prix tenter d'éviter. Sache que, en tant que victime, tu es aussi responsable de régler le problème (heureusement, cela signifie que tu as un certain contrôle sur la situation), mais que tu as grandement besoin d'aide. Lis bien cette fiche; tu sauras mieux par où commencer.

Le silence est ce qui donne de la force à ton agresseur

Tu dois chercher dès que possible à briser le cycle de l'intimidation. En effet, ton silence renforce ton agresseur, et plus ton agresseur sent qu'il a une emprise sur toi, plus il voudra se servir de celle-ci pour te blesser, te faire du chantage.

De plus, aussi longtemps que le silence est maintenu, les personnes qui intimident sont à l'abri des conséquences de leurs actions et ne sont peut-être même pas au courant de l'effet dévastateur de celles-ci. Elles continueront alors à intimider et le nombre de victimes augmentera, ce qui n'est vraiment pas à souhaiter.

Parler, c'est un premier pas vers la résolution du problème, ne l'oublie jamais.Tu n'es pas seul, des personnes sont là pour t'écouter, il faut seulement trouver les bonnes.

En effet, il vaut mieux se confier à un adulte qui a un lien avec le contexte dans lequel se passe les épisodes d'intimidation. Si ces événements ont toujours lieu à l'école par exemple, il vaudrait mieux que tu en parles avec un enseignant ou un autre intervenant du milieu scolaire. Bref, assure-toi que la personne qui reçoit ton témoignage a au moins le pouvoir de faire changer les choses ou la capacité de t'orienter vers les bonnes ressources.

Ta douleur intérieure crie, mais si tu ne parles pas, personne ne l'entendra. Les gens sont là, partout autour de toi, mais ils ne peuvent pas deviner ce qui t'arrive même si, pour toi, c'est évident. De ce fait, il est primordial que tu parles clairement de ce qui t'arrive.

Si tu ne saisis pas le bon moment pour communiquer ce que tu vis, tu ne trouveras pas l'écoute recherchée et penseras à tort que si on ne t'écoute pas, c'est parce que tu mérites ce qui t'arrive.

Dis-toi que tout est dans la façon de faire. Choisis le bon moment pour aller voir un adulte responsable qui, selon toi, peut avoir un impact dans le changement de ce comportement nuisible et assure-toi de lui expliquer clairement la situation afin d'être pris au sérieux.

Il pourrait donc être bien de prendre un rendez-vous avec ton tuteur, par exemple, pour t'assurer d'avoir assez de temps et d'intimité pour faire le tour avec lui de ce que tu vis. Essayer de parler avec un enseignant cinq minutes avant le début d'une période ne donnera pas les résultats espérés.

À qui parler?

Tu dois le savoir: plusieurs adultes qui ont le pouvoir de régler la situation sont là pour toi.
1. Un professeur: Un professeur n'est pas seulement là pour transmettre sa matière, il a aussi de grandes aptitudes sociales, dont une grande capacité d'écoute, en plus d'avoir un pouvoir d'action dans l'école. Viens voir l'enseignant que tu penses être la meilleure oreille pour toi avant le début de son cours et prends rendez-vous avec lui sur l'heure du dîner. C'est gênant au début, mais il suffit de faire ce premier pas pour qu'ensuite tout se règle.

2. Le tuteur: Le tuteur est l'enseignant qui s'occupe plus particulièrement d'un groupe. Le tien est peut-être ton professeur d'anglais, de français, d'éducation physique, etc. Prends rendez-vous avec lui, il est là pour s'assurer, entre autres, que ses élèves s'épanouissent bien dans leur milieu scolaire.

3. Le T.E.S.: As-tu un T.E.S. (technicien en éducation spécialisée) de niveau? Un T.E.S. est un expert en relation d'aide, c'est-à-dire qu'il a une bonne écoute et qu'il est outillé pour régler différents problèmes comme les comportements d'intimidation. Il est souvent disponible pendant les pauses, il suffit de passer à son bureau pour lui exposer ta situation.

4. Le psychologue: La plupart des écoles secondaires publiques sont dotées d'un spécialiste en psychologie. L'avantage avec le psychologue de l'école, c'est qu'il est possible de le rencontrer pendant les périodes de cours en prenant un rendez-vous (ce qui se fait généralement au secrétariat de l'école). Quand tout devient de plus en plus sombre, il faut sérieusement envisager l'utilisation de ce service.

Il est certain que te confier à ton meilleur ami pourra te libérer d'un poids, mais tu dois être conscient que celui-ci se trouvera bien impuissant dans la démarche d'aide. Un ami peut toutefois te donner du courage pour aller vers les personnes qui pourront, elles, faire une grande différence sur la suite des événements. Ton ami demeure un allié important pour que tu arrives à t'en sortir.

Ce n'est qu'une fois que tu auras parlé à un adulte responsable que tu commenceras à sentir que tu n'es plus seul et que tu fais ce qu'il faut pour mettre fin à ce cycle malsain qui pèse très lourd à l'intérieur de toi.

Dans chaque école, il existe une façon de faire bien précise pour mettre fin à des cas d'intimidation. Il s'agit d'un problème que l'on voudrait même voir disparaître. Les différents intervenants seront donc très réceptifs à ce que tu voudras leur confier. Allez! Courage! Tu y arriveras!

Se venger n'est pas une solution!
Sais-tu ce qu'est l'escalade de la violence? Cela signifie que, si tu te venges, tu pourrais accroître la hargne de ton agresseur, et tout ça pourrait mener très loin et, en définitive, se retourner contre toi. Penses-y.

Des signes révélateurs

Être victime d'intimidation peut donner lieu à des signes inquiétants. Si certains présentés plus bas collent à ta situation, c'est qu'il est grand temps que tu agisses pour la changer en allant chercher l'aide dont tu as besoin.

  • Tu cherches à t'isoler constamment, tu n'as confiance en personne.
  • Tu te dévalorises sans arrêt, tu crois même que les paroles blessantes que l'on te décerne sont vraies.
  • Plus souvent qu'autrement, tu te sens triste et déprimé.
  • Tu ressens des malaises physiques (comme des maux de ventre, des maux de tête) et tu as du mal à trouver le sommeil.
  • Tu as toujours peur de faire face à tes agresseurs (à l'école, dans l'autobus), ce qui te mène à ne plus vouloir aller à l'école.
  • Parfois, tu te sens agressif, tu trouves la vie trop injuste.
  • Tu as beaucoup de difficulté à te concentrer à l'école et tu cumules les mauvaises notes.
  • Tu a des idées noires (Urgent!), tu penses au suicide, tu veux disparaître.
Les vidéos
Les exercices
Les références