Skip to content

Concours: Gagne à utiliser Alloprof cet été

En posant une question scolaire sur la Zone d’entraide, tu pourrais gagner 100 $ pour une activité estivale. Voir les détails

Voir les détails

Zone d’entraide

Question de l’élève

Secondaire 4 • 2a
20220323_214929.jpg

je ne comprends pas l'abolition du conseil legisatif. merci

Histoire
avatar
avatar

{t c="richEditor.description.title"} {t c="richEditor.description.paragraphMenu"} {t c="richEditor.description.inlineMenu"} {t c="richEditor.description.embed"}

Explications (1)

  • Explication d'Alloprof

    Explication d'Alloprof

    Cette explication a été donnée par un membre de l'équipe d'Alloprof.

    Options
    Équipe Alloprof • 2a

    Bonjour Ara Alpha,

    L'abolition du Conseil législatif s'inscrit dans la vague de modernisation des institutions québécoises durant la Révolution tranquille. À cette époque, le Conseil législatif était composé de membres non élus (donc nommés), mais qui avaient des pouvoirs et fonctions semblables à ceux du Sénat canadien (toujours en vigueur aujourd'hui). Plusieurs personnes considéraient donc ce Conseil législatif comme inutile. C'est pourquoi il a été aboli en 1968.

    Le reste de ma réponse n'est pas en lien avec ta question, mais c'est un complément d'info si ça t'intéresse ! :)

    En politique québécoise, on parle de Salon bleu pour désigner la salle où se rencontre l'Assemblée nationale (anciennement appelée l'Assemblée législative, et aujourd'hui la seule Chambre du Parlement). On parle de Salon rouge pour désigner l'ancienne salle où se rencontrait le Conseil législatif. Aujourd'hui, cette salle existe encore, mais elle sert principalement aux cérémonies d'assermentation des ministres ou aux commissions parlementaires, c'est-à-dire des réunions de députés sur des questions particulières concernant des sujets d'actualité ou l'étude de certains projets de loi. Tu peux voir des images de cette ancienne salle du Conseil législatif sur Google ! :D

    J'espère que ça t'a aidé ! :D

    Noémie

Poser une question