Français f1283

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir

​​Le participe passé employé avec le verbe avoir est un verbe conjugué au mode participe qui est précédé par l'auxiliaire avoir.

Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde en genre et en nombre avec le nom ou le pronom qui exerce la fonction de complément direct seulement si deux conditions sont remplies :

1. Le verbe donne lieu à un complément direct
2. Le complément direct est placé avant le participe passé

Si le verbe donne lieu à un complément indirect, s'il n'y a pas de complément ou si celui-ci est placé après le verbe, le participe passé reste invariable.

 

Pour trouver le nom ou le pronom qui exerce la fonction de complément direct (CD) et avec lequel le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir (PPA) s'accorde, il faut poser une question structurée de cette façon :

- Sujet de l'auxiliaire + auxiliaire avoir + PPA + qui ?
- Sujet de l'auxiliaire + auxiliaire avoir + PPA + quoi ?

Exemples :
1. Les filles de la voisine sont gentilles. Je les ai justement vues cet après midi.
- J'ai vu qui ? les (pronom qui remplace les filles (féminin, pluriel)) - CD placé avant.
- Réponse : vues

2.
Il a frappé la balle.
- Il frappé quoi ? la balle - CD placé après
- Réponse : frappé


Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir
prend le genre (masculin/féminin) et le nombre (singulier/pluriel) du nom ou du pronom qui exerce la fonction de complément direct si ce dernier élément le précède. L'auxiliaire avoir est avant le participe passé dans la phrase.

1. Les filles de la voisine sont gentilles. Je les ai justement vues cet après-midi.
- Le complément direct les (pronom qui remplace les filles) est placé avant le participe passé vu auquel on doit ajouter es.

2. Il a frappé la balle.
- Le complément direct la balle est placé après le participe passé frappé, donc frappé reste invariable.

3. Ceux-ci n'ont pas coupé les arbres. Ceux-là, par contre, les ont coupés.
- Dans la première phrase, le complément direct les arbres est placé après le participe passé coupé, donc coupé reste invariable.
- Dans la deuxième phrase, le complément direct les (pronom qui remplace arbres) est placé avant coupé auquel on doit ajouter un s.

Il arrive souvent que le complément direct placé avant le verbe soit repris par un pronom personnel. Dans ce cas, il faut chercher l’antécédent (le mot remplacé) de ce pronom pour accorder correctement le participe passé. 

 Autres types de participes passés

Les vidéos
 
Les exercices

Les références