Skip to content

Zone d’entraide

Question de l’élève

Secondaire 4 • 1a

Bonsoir,

En quoi ces 4 événements sont ne sont pas de l'appropriation culturelle?

1) Plumes d’indien à la Coachella

2) Personne noire qui interprète chanson de Céline Dion

3) Beyoncé qui porte un costume traditionnel indien

4) Perte du procès des peuples Navajo contre la marque Urban Outfitters

Je pense que le 2eme n'est pas de l'appropriation culturelle, car selon Ania Ursulet tout le monde à le droit de s'approprier des chansons de Céline Dion, car c'est un patrimoine international qui ne touche ni interprète et dénaturation.

Pour de ce qui est du numéro 3, c'est bel et bien de l'appropriation culturelle, car Beyoncé qui est américaine porte un costume traditionnel indien puis pour le 4 je crois aussi, mais je ne sais pas pourquoi et le 1 oui, car les plumes d'indien à la Coachella ont un historique, ils signifient bien qqch...

Merci et bonne soirée! :)

Français
avatar
avatar

{t c="richEditor.description.title"} {t c="richEditor.description.paragraphMenu"} {t c="richEditor.description.inlineMenu"} {t c="richEditor.description.embed"}

Explications (1)

  • Explication d'Alloprof

    Explication d'Alloprof

    Cette explication a été donnée par un membre de l'équipe d'Alloprof.

    Options
    Équipe Alloprof • 1a

    Bonjour Angelina,

    Regardons d'abord la définition de l'appropriation culturelle par l'Office québécois de la langue française : « Utilisation, par une personne ou un groupe de personnes, d'éléments culturels appartenant à une autre culture, généralement minoritaire, d'une manière qui est jugée offensante, abusive ou inappropriée. »

    Pour le premier exemple, il faut savoir que la coiffe de plumes autochtone est plus qu'un simple accessoire. Le port de cette coiffe est seulement réservée aux guerriers qui le méritent et a donc un fort symbole de respect pour ce peuple. Alors, lorsqu'une personne Blanche porte cette coiffe dans un festival de musique, elle s'approprie une parure d'une autre culture et va à l'encontre même du symbole de respect que représente la coiffe de plumes. Elle utilise donc un élément de la culture autochtone ne manière offensante.

    Pour le second exemple, tu as raison. Les chansons de Céline Dion ne sont pas réservées à la culture québécoise et n'ont pas une importance historique ou symbolique pour les Québécois. Céline Dion a des droits d'auteur sur ses chansons, mais la culture québécoise n'a aucun « droit » sur les chansons de Céline. Ainsi, une personne noire peut chanter une chanson de Céline si elle le souhaite. Toutefois, les covers ou les reprises de chansons sont techniquement illégales si l'auteur n'a pas donné son accord à la modification... Dans la pratique, il n'y a pas vraiment de poursuites légales par les artistes envers leurs fans qui reprennent leur chanson et mettent une vidéo sur YouTube (par exemple). Aussi, l'appropriation culturelle en musique touche davantage des genres musicaux, comme le rap, le jazz, le country, etc.

    Pour le troisième exemple, tu as également raison. C'est de l'appropriation culturelle, car Beyoncé n'est pas de culture indienne. D'ailleurs, même si elle veut célébrer les minorités culturelles aux États-Unis, plusieurs individus de cette culture ont trouvé ce geste offensant, car ça a été perçu comme une réduction de la culture indienne à un simple bout de tissu, le sari.

    Le dernier exemple fait référence à la vente d'un sous-vêtement et d'une gourde nommés Navajo par Urban Outfitters. Les Navajos sont un peuple autochtone du Nouveau-Mexique, aux États-Unis. De plus, ils ont enregistré leur nom comme marque commerciale en 1943. L'entreprise Urban Outfitters a utilisé leur nom de peuple et de marque commerciale « Navajo » ainsi que le motif artistique de la culture Navajo sur les dits sous-vêtements et la flasque. L'enjeu est donc double : il y a appropriation culturelle et utilisation non autorisée d'une marque de commerce.


    J'espère que ça t'aide à mieux comprendre !

    N'hésite pas à nous réécrire si tu as d'autres questions :)


    Noémie