Skip to content

Zone d’entraide

Question de l’élève

Secondaire 1 • 1a

Malgré les notes que j'ai regardé et essayé de comprendre, je ne comprends pas la différence entre une phrase enchâssante et une phrase subordonnée. Pouvez-vous m'aider?

Français
avatar
avatar

{t c="richEditor.description.title"} {t c="richEditor.description.paragraphMenu"} {t c="richEditor.description.inlineMenu"} {t c="richEditor.description.embed"}

Explications (1)

  • Explication d'Alloprof

    Explication d'Alloprof

    Cette explication a été donnée par un membre de l'équipe d'Alloprof.

    Options
    Équipe Alloprof • 1a May 2021 modifié

    Bonjour Ali !

    La phrase enchâssante (aussi appelée «indépendante») est la phrase dans laquelle se trouve la phrase enchâssée. On l'appelle indépendante, parce qu'elle pourrait être utilisée seule.

    La phrase subordonnée (enchâssée) ne peut pas être seule ; sinon, elle est syntaxiquement incorrecte. C'est pourquoi elle s'insère dans la phrase enchâssante! :)

    Je vais te donner quelques exemples afin de mieux t'illustrer mes propos:

    1. Les amis de Louis ont perdu la partie parce qu’ils n’ont pas fait assez d’efforts.
    2. Après m’avoir ouvert la porte, elle m’a regardé avec sévérité.

    Comme tu peux le voir, les parties en gras sont les phrases enchâssées. Si tu essaies de les lire toutes seules, elles ne sont pas autonomes syntaxiquement.

    • On ne peut pas dire : Parce qu'ils n'ont pas fait assez d'efforts.
    • On ne peut pas dire : Après m'avoir ouvert la porte.

    Mais, on peut dire : « Les amis de Louis ont perdu la partie » et on peut dire « Elle m'a regardé avec sévérité »! :)

    La phrase subordonnée est toujours introduite par un subordonnant (mot utilisé pour indiquer la présence d'une subordonnée). Dans les deux phrases ci-haut, c'est ce qui est mis en italique.

    Les subordonnants peuvent être :

    1. des adverbes (quandcommentpourquoi...);
    2. des conjonctions (quesipuisqueparce que...);
    3. des déterminants (quelquellequelsquelles...);
    4. des pronoms (quiquedont...).

    Il existe alors plusieurs types de subordonnées, que tu pourras explorer en cliquant sur ce lien.

    Voici un dernier exemple : Michel Tremblay est un auteur célèbre qui aime écrire autant des récits que des pièces de théâtre.

    En gras, tu peux voir la phrase enchâssante. Elle est autonome syntaxiquement, puisqu'elle peut exister seule. La subordonnée, quant à elle, est dépendante de la subordonnante (enchâssante), puisqu'elle ne peut pas exister seule. Le subordonnant ici est «qui» (pronom relatif).

    **** Comment savoir si une phrase est syntaxiquement autonome ?

    • Elle doit contenir les éléments essentiels d'une phrase, soit le sujet et le prédicat.

    Voilà :) j'espère que tu as bien compris cette fois. Si jamais tu souhaites obtenir d'autres précisions ou explications, n'hésite pas à nous recontacter! Nous nous ferons un plaisir de te l'expliquer d'une autre manière :)

    Sarah G.