Skip to content

Concours Relooke ton coin d'études

En posant une question scolaire sur la Zone d'entraide, tu pourrais gagner un prix de 350 $! Voir les détails

Voir les détails

Zone d’entraide

Question de l’élève

Secondaire 1 • 15j

Comment ça marche la subordonnée relative?

Français
avatar
avatar

{t c="richEditor.description.title"} {t c="richEditor.description.paragraphMenu"} {t c="richEditor.description.inlineMenu"} {t c="richEditor.description.embed"}

Explications (1)

  • Explication d'Alloprof

    Explication d'Alloprof

    Cette explication a été donnée par un membre de l'équipe d'Alloprof.

    Options
    Équipe Alloprof • 15j

    Bonjour ! :)

    Une subordonnée, ça ne marche pas ; ça fonctionne ! ;P (blague plate de prof, je sais)

    En fait, la subordonnée relative est construite à partir d'un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, laquelle, duquelle, etc).

    Une subordonnée doit être enchâssée dans une autre phrase ; ça veut dire qu'on ne peut pas la lire toute seule, sinon elle est syntaxiquement incorrecte.

    Pour être syntaxiquement complète, il faut qu'une phrase ait :

    • Un sujet
    • Un prédicat (groupe verbal avec un verbe conjugué suivi de ses compléments, au besoin).

    Voyons quelques exemples de subordonnées relatives :

    1. La fille  dont je te parle est en fait la sœur de mon meilleur ami
    2. Nous avons mis sur le marché une invention que vous ne regretterez pas d’acheter.
    3. Vous semblez ne pas comprendre que la reine, qui n’est pas une nouvelle venue, ne laissera pas passer une telle occasion d’accroitre son pouvoir.

    Comme tu peux le voir, les subordonnées (en gras) sont des phrases qui commencent par un pronom relatif (dont, que, qui) et qui ne sont pas complètes par elles seules. Elles sont inscrites dans une phrase syntaxiquement complète (matrice) ; sans les subordonnées, ces phrases fonctionnent.

    Voici les fonctions que peut occuper la subordonnée relative :

    • Complément du nom
    • Complément du pronom

    Voyons attentivement chacune des phrases ci-dessus :

    La fille  dont je te parle est en fait la sœur de mon meilleur ami

    Ici, «dont je te parle» est complément de «la fille», puisqu'il donne un précision.

    • En fait, ici, on a deux phrases : a) La fille est en fait la soeur de mon meilleur ami b) Je te parle de la fille
    • La sub rel. a donc pour but d'empêcher la répétition de «la fille».
    • Dont = de quelqu'un/de quelque chose

    Nous avons mis sur le marché une maison que vous ne regretterez pas d’acheter.

    • En fait, ici on a deux phrases encore a) Nous avons mis sur le marché une maison b) vous ne regretterez pas d'acheter cette maison.
    • La sub relative a pour but d'empêcher la répétition de «une maison».
    • Que = quelque chose

    À toi de jouer pour la dernière ! Peux-tu séparer la subordonnée en deux phrases ? Si oui, que remplace-t-elle ? :D

    Bonne étude ! :D

    Sarah G